Vaccination des 12-17 ans : feu vert du régulateur européen au vaccin Moderna

Rien n'indique pour l'heure un lien entre ce décès et le vaccin du laboratoire.

VACCIN ANTI-COVID - L'Agence européenne des médicaments (EMA) a approuvé ce vendredi l'utilisation du vaccin anti-Covid Moderna pour les 12-17 ans, et devient ainsi le deuxième vaccin à être autorisé pour les adolescents au sein de l'Union européenne.

Ils ont désormais le choix. Les 12-17 ans peuvent se protéger contre le Covid-19 avec le vaccin Moderna, approuvé par l'Agence européenne des médicaments (EMA) ce vendredi. "Le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l'EMA a recommandé d'accorder une extension d'indication au vaccin COVID-19 Spikevax (anciennement Covid-19 Vaccine Moderna) pour inclure son utilisation chez les enfants âgés de 12 à 17 ans", a déclaré le régulateur européen dans un communiqué.

Il devient ainsi le deuxième sérum -  après Pfizer/BioNTech fin mai dernier -, à être autorisé pour ces adolescents au sein des 27 pays de l'Union européenne (UE). Le groupe pharmaceutique avait déjà affirmé il y a plusieurs mois que son remède était "hautement efficace" chez cette catégorie de la population après avoir mené des essais cliniques sur plus de 3.700 participants âgés de 12 à 17 ans.  

Cette étude a notamment démontré que le sérum produisait une réponse anticorps comparable à celle observée chez les jeunes adultes âgés de 18 à 25 ans. "Ces résultats ont permis au CHMP de conclure que l'efficacité de Spikevax chez les 12 à 17 ans est similaire à celle des adultes", a conclu l'agence, dont le siège se situe à Amsterdam.

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Enrayer la propagation du virus

Pour beaucoup d'épidémiologistes, l'immunisation des adolescents - même s'ils développent des formes moins graves du Covid-19 que les personnes plus âgées - est indispensable pour enrayer la propagation des variants. Ces jeunes adultes restent en effet les principaux vecteurs de propagation du virus et ne sont pas à l'abri de développer des symptômes légers voire des Covid longs.

Lire aussi

Cette décision du régulateur européen devrait donner un coup d'accélérateur à la campagne de vaccination en France. Face au variant Delta, dont la contagiosité a fait basculer le pays plus tôt que prévu dans une quatrième vague, le gouvernement souhaite atteindre l'objectif des 50 millions de personnes vaccinées d'ici à la fin de l'été, soit 80 à 85% de la population. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Macron et Biden promettent de restaurer la "confiance", abîmée par la crise des sous-marins

EN DIRECT - Covid-19 : 59 décès en 24 heures, 1656 patients toujours en soins critiques

Covid-19 : à moins d'un mois de sa mise en place, le déremboursement des tests vire au casse-tête

CARTE - Covid-19 : que disent les indicateurs dans votre département ?

Pneus hiver ou chaînes obligatoires : voici la liste des 48 départements concernés

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.