Vaccination dans les Ehpad : la promesse du gouvernement a-t-elle été tenue ?

Vaccination dans les Ehpad : la promesse du gouvernement a-t-elle été tenue ?

POINT D'ÉTAPE - Pour protéger les plus vulnérables, l'exécutif assurait en début d'année que la totalité des résidents en Ehpad le souhaitant serait vaccinée "début mars". Un défi qui semble avoir été relevé.

L'objectif du gouvernement a toujours été clair et assumé. Il faut vacciner les plus fragiles contre le coronavirus. C'est donc tout naturellement que les résidents des Ehpad, particulièrement vulnérables, étaient en première ligne pour recevoir une dose, la France ayant fait le choix d'en faire un public "prioritaire". Dès janvier, la campagne vaccinale avait donc débuté sur les chapeaux de roues. Si bien que des promesses avaient été faites. Ont-elles été tenues ? Nous avons vérifié.

Toute l'info sur

L'info passée au crible

Les Vérificateurs, une équipe de fact-checking commune aux rédactions de TF1, LCI et LCI.fr

L'exécutif s'était engagé à ce que tous les résidents de ces établissements soient"totalement protégés" contre le Covid-19 "début mars". Premier à tenir ce discours, le chef de l'État lui-même. Le 2 février, Emmanuel Macron avait assuré sur TF1 qu'un mois plus tard, les 80% des pensionnaires des Ehpad le souhaitant "auront été vaccinés". Preuve pour lui que la campagne se déroulait "au rythme qui était prévu". Un engagement répété par le Premier ministre, qui lançait deux jours plus tard que cette population allait être "totalement protégée" à la même échéance, spécifiant bien qu'il s'agissait d'avoir inoculé les deux doses.

85% des résidents ont eu une première dose

Pour le vérifier, nous avons d'abord observé la situation dans les Alpes-Maritimes, où l'enjeu est double. D'une part, c'est là que le virus circule le plus. Mais c'est aussi l'un des départements où les personnes âgées sont en moyenne et proportionnellement plus nombreuses que dans le reste de la France. Raison pour laquelle, dans les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes de l'hôpital de Cannes, on n'avait pas le droit à l'erreur. Grâce à une population très peu réfractaire et une organisation bien rodée, la direction a relevé le défi haut la main. Interrogée par notre équipe, elle assure que tous les résidents de l'Ehpad rattaché à l'hôpital cannois sont déjà vaccinés.

Une prouesse qu'on ne retrouve pas au niveau national. D'après les dernières données du gouvernement, arrêtées ce lundi 8 mars, près de 85% des résidents de ces établissements ont reçu une première dose. Mais seulement 62% sont complètement immunisés. Attention cependant : le site gouvernemental précise que la remontée des informations sur la vaccination pour ce public "n'est pas immédiate". 

En cause : le changement  de méthode de centralisation des données depuis la fin janvier. Initialement réalisée par les Agences régionales de santé (ARS), cette mission incombe désormais au "système d'information Vaccin Covid (VAC-SI)" de l'Assurance maladie. Un nouveau mode de calcul qui provoque quelques altérations. Santé Publique France souligne que si les nouvelles injections sont saisies "au fil de l'eau", "certaines injections intervenues depuis fin décembre" n'ont en revanche pas encore été comptabilisées "a posteriori".

Lire aussi

Une précaution d'analyse des données qui nous a poussé à nous tourner vers un autre interlocuteur : Pascal Champvert. Président de l'Association des Directeurs au service des Personnes Âgées (AD-PA), il assure auprès de TF1 que tous ceux qui le souhaitent sont désormais immunisés. Selon le dernier relevé de l'association, 80% des résidents d'Ehpad ont été totalement vaccinés. Parmi les 20% restant, "une toute petite part avait des contre-indications", tandis que les autres n'ont tout simplement pas désiré recevoir de dose. 

Et cette proportion "très faible" pourrait selon lui être encore amenée à diminuer. Optimiste, il pense "qu'en allant dans le temps, de plus en plus de résidents se feront vacciner, car ils en verront les avantages, notamment en termes de liberté". 

En vidéo

REPORTAGE - Vers un assouplissement des restrictions dans les Ehpad grâce à la vaccination

Reste à savoir ce qu'il en sera des personnes de plus de 75 ans ne résidant pas en Ehpad. Certaines d'entre elles, notamment les plus isolées, ont encore bien du mal à se faire vacciner. "On a totalement oublié les 700.000 personnes âgées qui vivent à domicile et qui ont aussi payé un lourd tribut au virus", regrettait ainsi Pascal Champvert dans un entretien accordé le mois dernier. Un "oubli" qui se sent dans les chiffres. À l'heure actuelle, seul un Français sur trois âgé de plus de 75 ans a reçu une première dose.

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pourquoi le Chili se reconfine-t-il alors qu'il est le 3e pays le plus vacciné au monde ?

EN DIRECT - Les premiers enseignants "sans doute vaccinés dès la semaine prochaine"

Vacances confinées : ces Français qui trichent (sciemment ou sans le savoir)

Aurélien éliminé de "Koh-Lanta" : "Avec Thomas, on peut clairement parler de trahison"

EN DIRECT - Mort du Prince Philip : huit jours de deuil au Royaume-Uni

Lire et commenter