Vaccination : "Il faut à tout prix éviter une double épidémie de Covid et de grippe", alerte Alain Fischer

Vaccination : "Il faut à tout prix éviter une double épidémie de Covid et de grippe", alerte Alain Fischer

CAMPAGNE VACCINALE - Le professeur Alain Fischer a mis en garde ce lundi contre une flambée des cas de grippe cet hiver, en même temps qu'une reprise épidémique du Covid-19. Pour limiter les risques, il a appelé à recevoir le rappel contre le coronavirus en même temps que le vaccin contre la grippe.

S’il "n’y a pas de lien direct" entre ces deux maladies infectieuses, elles pourraient bien connaître une recrue des contaminations en même temps. Invité de France 2 ce lundi 25 octobre, le professeur Alain Fischer, président du conseil d’orientation de la stratégie vaccinale, a encouragé les Français à recevoir une troisième dose de vaccin contre le Covid-19, tout en se faisant administrer un sérum contre la grippe, dont le coup d’envoi de la campagne vaccinale a été donné vendredi dernier. 

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

"Il est tout à fait possible, le même jour, de recevoir les deux injections", a-t-il expliqué, assurant qu’"il n’y a aucune incompatibilité" entre les deux sérums et que, "cela se fait en quelques minutes". Un appel à l’adresse en particulier des plus de 65 ans, des personnes à risque mais aussi les femmes enceintes, qui sont les plus vulnérables, a-t-il indiqué. Et d’insister : "Il faut à tout prix éviter une double épidémie de Covid et de grippe."

La chute dangereuse de l'immunité contre la grippe

"Il n’y a pas eu de grippe l’année dernière, l’immunité de la population est un peu moindre, donc si jamais nous avions cette année une épidémie de grippe un peu plus méchante, on pourra avoir beaucoup de cas : des hospitalisations, des décès", a-t-il mis en garde, ajoutant que "dans les mauvaises années", la grippe pouvait tuer jusqu’à 10.000 personnes.  

"Pour les plus de 65 ans, l’efficacité de la vaccination [contre le Covid-19] va doucement vers une efficacité légèrement moindre", ce qui justifie le rappel pour cette population, a ajouté le professeur. "Et cette vaccination ne protège pas à 100%, d’où la nécessité de poursuivre pour l’instant les gestes barrières."

Mercredi dernier, à la sortie du conseil des Ministres, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal avait lancé un "appel au rappel". Si six millions de Français sont déjà éligibles à une troisième dose, seuls deux millions d’entre eux l’ont reçue, avait-il fait savoir. "C’est trop peu", avait-il martelé.  Par ailleurs, cette troisième dose pourrait être nécessaire pour conserver un pass sanitaire valide. "C’est une piste qui fait son chemin", avait avancé le porte-parole du gouvernement, ajoutant toutefois qu’"aucune décision n’est prise à ce stade"

Lire aussi

Actuellement, 76% environ des Français ont reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19 et 74% sont complètement vaccinés, selon les dernières données du site Covid Tracker, en date du 21 octobre. Alain Fischer a en outre rappelé que certaines personnes fragiles, notamment très âgées ou malades, ne sont pas encore vaccinées contre le coronavirus, a-t-il rappelé, indiquant que 13% des personnes très âgées ne sont pas encore vaccinées. "Il faut poursuivre l’effort d’aller vers ces personnes", a-t-il souligné. 

"S'il n'y a pas de nouveaux variants, on devrait voir progressivement l'épidémie s'estomper, avec de petites vaguelettes, comme peut-être celles que l'on est en train de vivre ces jours-ci", a-t-il par ailleurs indiqué, affirmant que "petit à petit, le virus pourrait devenir endémique, c’est-à-dire un virus présent mais qui ne provoque pas d'infection sévère".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Inflexible face aux policiers, comment Cédric Jubillar justifie les incohérences entre sa version et celle des enquêteurs ?

EN DIRECT - Covid-19 : 12 cas d'infection par le variant Omicron désormais détectés en France

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Omicron : que sait-on de ce variant qui inquiète la planète ?

Covid-19 : un officier de gendarmerie relevé de ses fonctions pour refus de vaccination

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.