Vaccination obligatoire, variant Delta, pass sanitaire... la mise au point d'Olivier Véran

POINT DE SITUATION - Depuis un centre commercial des Hauts-de-Seine, où un centre de vaccination est installé, le ministre de la Santé a fait un point sur la situation épidémique en France, alors que la vaccination ralentit et le variant Delta semble s'installer, à quelques jours des vacances d'été.

POINT DE SITUATION - Depuis un centre commercial des Hauts-de-Seine, où un centre de vaccination est installé, le ministre de la Santé a fait un point sur la situation épidémique en France, alors que la vaccination ralentit et le variant Delta semble s'installer, à quelques jours des vacances d'été.

À quelques jours des vacances scolaires, Olivier Véran, ministre de la Santé s'est exprimé ce vendredi 2 juillet sur la situation épidémique du pays, depuis un centre commercial de Villeneuve-la-Garenne, dans les Hauts-de-Seine, où un centre de vaccination a été installé. Vaccination obligatoire, menace du variant Delta qui pèse sur les congés d'été... S'il n'a pas fait d'annonces majeures, Olivier Véran a mis en garde les Français quant à une "potentielle reprise" de l'épidémie "dès cet été".

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

La vaccination obligatoire

Alors que la campagne de vaccination a marqué le pas ces dernières semaines en France, Olivier Véran l'affirme : "Nous ne contraindrons pas les Français à se faire vacciner." "Si ce débat est abordé pour les soignants, il ne l'est pas pour la population générale", a-t-il ajouté, interrogé sur la vaccination obligatoire.  Pour le ministre de la Santé, "il faut poursuivre et amplifier cette campagne de vaccination, (...) nous pouvons et nous devons faire plus"

En vidéo

Soignants récalcitrants à la vaccination : quelles solutions ?

"Je vous le dis en tant que médecin et en tant qu'ancien aide-soignant en Ehpad quand on a cette vocation on doit tout mettre en œuvre pour protéger les autres", a-t-il indiqué, appelant de ses "vœux à un élan collectif", qui doit être "intense"

Si les chiffres de vaccination en France continuaient de stagner, "nous nous serions obligés de mettre en place une vaccination obligatoire", a expliqué le ministre. Un horizon qui semble toutefois encore lointain, car pour imposer la vaccination obligatoire en France, "il nous faudrait un texte de loi pour pouvoir le faire", a-t-il détaillé

La menace du variant Delta

À quelques jours du début des vacances scolaires, Olivier Véran a par ailleurs alerté sur la "menace potentielle de reprise dès cet été", liée au variant Delta qui "pourrait venir gâcher nos vacances". "Je lis parfois qu'il pourrait y avoir un risque de vague épidémique lié à ce variant contagieux à la rentrée de septembre ou d'octobre, je ne suis pas tout à fait sûr que nous ayons le temps d'attendre septembre ou octobre, il y a une menace potentielle de reprise épidémique dès cet été", a-t-il ainsi détaillé. 

Pour le ministre, qui veut "sauver l'été des Français", il n'y a pas encore de "reprise mais le taux d'incidence a arrêté de baisser [...] le variant Delta, lui, a commencé à augmenter".

En vidéo

Il concerne désormais 20% des contaminations : que sait-on sur le variant Delta ?

En visite depuis un centre de vaccination dans un centre commercial, le ministre a par ailleurs vanté les côtés pratiques de ces lieux, accessibles pour des vacanciers. "Ce genre d’opérations, nous les multiplions sur vos lieux de vacances sur les lieux de loisirs et auprès des grandes compétitions sportives dans les bus qui vont dans les quartiers populaires où la vaccination est parfois plus fragile qu’ailleurs mais également là où vous allez faire vos courses", a-t-il expliqué. 

Des mesures pour une campagne de vaccination simplifiée

Pour aider à simplifier et ainsi tenter de relancer la campagne de vaccination, Olivier Véran a également annoncé plusieurs mesures, notamment pour les salariés. "Je vous confirme que vous aurez le droit automatiquement à une autorisation d'absence de quelques heures que vous n'aurez pas à rattraper et qui ne sera pas imputée sur votre salaire pour pouvoir avoir cette démarche de vaccination", a-t-il lancé, après avoir rappelé qu'"un certain nombre de salariés craignent de ne pas pouvoir se faire vacciner sur leur temps de travail".  "Il n'y aucun frein qui existe aujourd'hui" pour les salariés qui veulent aller se faire vacciner, a-t-il martelé.

Lire aussi

Autre mesure : il sera possible "dès lundi" de prendre son deuxième rendez-vous de vaccination "dans n'importe quel autre centre du pays, y compris dans les zones de vacances vous seriez amenés à vous rendre". Cette option sera possible lors d'une prise de rendez-vous sur Internet, et notamment via la plateforme Doctolib.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Une voiture percute une terrasse de bar à Paris : un mort, six blessés 

Ce que l'on sait de la mort de Maxime Beltra, décédé à 22 ans après une injection du vaccin Pfizer-BioNTech

Quatrième vague : jeunes, non-vaccinés, femmes enceintes... Quel est le profil des patients hospitalisés ?

Le ministre Alain Griset est convoqué au tribunal pour omission de déclaration de patrimoine

EN DIRECT - JO de Tokyo : la judokate Romane Dicko médaillée de bronze en +78 kg

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.