Vaccination pour tous avant la fin de l'été ? "Ça dépend des industriels"

Vaccination pour tous avant la fin de l'été ? "Ça dépend des industriels"

INTERVIEW - Invité ce jeudi sur LCI, Frédéric Tangy, directeur du laboratoire d'innovation vaccinale de l'Institut Pasteur, estime qu'il sera difficile de vacciner les 56 millions de Français adultes contre le coronavirus d'ici la fin du mois de septembre.

Tous les Français adultes pourront se faire vacciner contre le coronavirus "d’ici la fin de l’été", a assuré Emmanuel Macron mardi 2 février sur TF1. Assurant que la campagne de vaccination se déroulait au "rythme prévu", le chef de l'État a récemment promis que 56 millions de Français pourraient en bénéficier avant la fin du mois de septembre. Invité ce jeudi 4 février sur LCI, Frédéric Tangy fait montre de prudence. 

Si, certes, le directeur du laboratoire d'innovation vaccinale de l'Institut Pasteur est convaincu qu'il s'agit là d'"une très bonne promesse" et que les "bons vœux pieux sont toujours positifs", la réussite de cet objectif fixé ne "dépend pas" du président de la République mais plutôt des "industriels qui fabriquent le vaccin", rappelle-t-il. "Des accords ont été signés" ajoute-t-il. 

Maintenant, la question est de savoir si, d’ici la fin de l’année, toutes "les doses prévues seront réellement fabriquées et les vaccins acheminés", souligne-t-il. 

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

EN DIRECT - Covid-19 : l'obligation du port du masque allégée en Seine-et-Marne et en Ardèche

AstraZeneca, Spoutnik et les vaccins chinois, les plus efficaces ?

Le scientifique de l'Institut Pasteur indique qu'il existe "plusieurs façons d’évaluer un vaccin". Il faut d'abord prendre en compte son "efficacité, mesurée par le biais d’essais cliniques" avant de considérer "son prix, sa fabricabilité et sa logique de distribution". "Si un vaccin est efficace à 100% et qu’il est très difficile à produire, ce n’est pas forcément le meilleur", avance-t-il. "Quand vous voulez vacciner la Terre entière, ce sera le plus facile à fabriquer et le moins cher". Si l'on suit cette logique, les vaccins les plus efficaces à l'heure actuelle seraient "plutôt AstraZeneca, SpoutnikV ou les vaccins chinois".

À ce sujet, Frédéric Tangy déclare que le vaccin Spoutnik est issu de la "même technologie que celui d'AstraZeneca". La seule différence, explique-t-il, c'est que l'université d'Oxford, pour son vaccin AstraZeneca, s'appuie sur un virus provenant du chimpanzé "qui donne des rhumes bénins et est utilisé pour véhiculer l'antigène du coronavirus", tandis que Spoutnik exploite "un adénovirus humain". Mis de côté ces divergences, "ils sont fabriqués pareil et devraient fonctionner pareil". Malgré tout, peu d'informations ont pour l'instant filtré sur ce sérum, si bien que les autorités demeurent dans le flou à son sujet. Toutefois, nuance-t-il, "s'il est enregistré en Europe, bien évidemment les agences réglementaires, notre garde-fou, auront évalué intégralement tous les aspects".

Lire aussi

Le directeur revient enfin sur l'échec du projet de vaccin de son laboratoire. Il rappelle que "le 20 mai, plusieurs candidats-vaccins étaient prêts à être testés". L'Institut Pasteur était "en partenariat avec une petite biotech autrichienne qui a été rachetée par Merck"

Une manœuvre qui aurait sévèrement entravé le processus de recherches ("6 mois pour un essai clinique très simple" précise-t-il). Les résultats de ces tests ont démontré des "niveaux d'anticorps induits par le vaccin plus faibles que les niveaux d'anticorps chez les convalescents de l'infection". Une raison qui n'aurait pas dû entraîner l'abandon du projet selon l'intéressé. "Je pense qu'on aurait pu poursuivre", martèle-t-il en affirmant que le vaccin contre la rougeole - très efficace - affichait une carence similaire sur le plan des anticorps produits. "On se bat pour essayer de relancer le processus. C'est notre espoir pour ne pas déclasser la France, pays de Pasteur", conclut-il. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : nouvelle forte baisse du nombre de patients hospitalisés en réanimation

"Mes choix sont toujours guidés par une seule idée, le bien de l'équipe de France", assure Didier Deschamps

Les variants sont-ils créés par les vaccins, comme l'affirme un ancien prix Nobel ?

EN DIRECT - Tensions au Proche-Orient : la France dépose une résolution à l'ONU pour un cessez-le-feu

19h, 21h, 23h... Les dates à retenir d'ici la levée du couvre-feu cet été

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.