Vaccins contre le covid-19 : la HAS recommande une dose pour les personnes précédemment infectées

Une dose du vaccin  Astra Zeneca contre le covid-19.

PROTECTION - Dans un avis rendu ce vendredi, la Haute autorité de santé a recommandé de "ne proposer qu'une seule dose" de vaccin contre le Covid-19 aux personnes ayant déjà fait l'objet d'une infection.

Une première dans le monde. Ce vendredi, les autorités sanitaires françaises ont conseillé de n'injecter qu'une seule dose de vaccin aux personnes auparavant contaminées par le coronavirus. Selon l'avis publié par la Haute Autorité de Santé, les personnes guéries du Covid-19 "ont déjà élaboré à l'occasion de l'infection une mémoire immunitaire. La dose unique de vaccin jouera ainsi un rôle de rappel". Les scientifiques recommandent également d'attendre "au-delà de trois mois" après la maladie, "et de préférence six mois", avant d'injecter cette dose unique.

Ces derniers jours, le recours à cette solution était évoqué dans plusieurs études réalisées aux États-Unis et en Italie. Outre les bénéfices sanitaires, les chercheurs à l'origine de ces travaux soulignaient que faire une seule injection aux personnes déjà malades par le passé pourrait permettre d'économiser des doses dans un contexte où l'approvisionnement est des plus difficiles. Pourtant, "à ce jour, aucun pays ne s'était clairement positionné sur une vaccination en une dose pour les personnes ayant contracté la Covid-19 antérieurement à la vaccination". Les autorités sanitaires françaises ont finalement franchi le pas. 

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Un avis qui doit encore être approuvé par le gouvernement

À noter toutefois que l'avis de la HAS doit encore être approuvé par le gouvernement. Ce dernier peut tout à fait décider de s'en affranchir. Mais depuis le début de la pandémie et en dehors de certaines exceptions, les dirigeants français modèlent leur politique sanitaire en fonction des recommandations de la Haute Autorité de Santé. 

Depuis l'apparition du premier cas de Covid-19 en France, 3,4 millions d'infections et plus de 80.000 décès ont officiellement été enregistrés en France. Le vaccin constitue le principal espoir pour améliorer la situation sanitaire mais le chemin est encore long. Jeudi, 2.135.333 personnes avaient reçu au moins une dose de vaccin dans l'Hexagone, dont 535.775 personnes deux doses. Les trois vaccins contre le Covid-19 actuellement autorisés dans l'Union européenne (Pfizer/BioNTech, Moderna et AstraZeneca/Oxford) nécessitent deux doses pour être pleinement efficaces chez les personnes n'ayant jamais été en contact avec le virus.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 250.000 doses de vaccin injectées en 24 heures, l'accélération se confirme

Vaccination des soignants : comment expliquer les disparités entre professions ?

Affaire des "écoutes" : après Nicolas Sarkozy, le Parquet national financier fait appel de la décision

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

Meghan et Harry chez Oprah : l'interview qui a fait basculer la famille royale dans un mauvais soap

Lire et commenter