Variant à Bordeaux : un centre de vaccination éphémère ouvrira ses portes mercredi

Variant à Bordeaux : un centre de vaccination éphémère ouvrira ses portes mercredi

COVID - Après la découverte d'un cluster à Bordeaux suite à un variant rare, la Mairie et l'ARS ont décidé d'ouvrir un centre de vaccination éphémère ce mercredi dans le quartier de Bacalan.

La nouvelle était attendue par les habitants de Bacalan, un quartier de Bordeaux. À partir de mercredi, 14H, un centre de vaccination éphémère ouvrira ses portes au 139 rue Joseph Brunet à Bordeaux. 

Ce centre d'animation va se transformer pendant trois semaines en un centre de vaccination ouvert 7 jours sur 7 de 9H à 20h. "Pour l’instant, ce centre de vaccination éphémère sera sans rendez-vous. Mais s’il y a des files d’attente énormes, on mettra des créneaux en place. On pourra réaliser jusqu'à 200 vaccinations par jour", annonce Benoît Elleboode. Il est situé à proximité de l'école Charles Martin, ou plusieurs cas du variant ont été détectés vendredi dernier. 

Le quartier situé au nord de Bordeaux compte 10.000 habitants. L'objectif fixé par l'Agence régionale de santé, dans les trois prochaines semaines, est de vacciner l'ensemble de la population du quartier. "Sur les 10 000 habitants, certains le sont déjà, principalement les personnes âgées, mais il faut que les jeunes se fassent vacciner."

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

19 000 doses de vaccins déployées en urgence

Le dispositif de freinage ne reposera pas sur le seul centre éphémère de vaccination. Depuis vendredi, 19 000 doses de vaccin ont été débloquées en urgence pour mettre la population majeure de Bacalan à l’abri de l’épidémie. Elles seront sans doute disséminées entre le centre éphémère, les cabinets médicaux et les pharmacies du quartier.

60 cas détectés à Bacalan et dans ses environs

Pour rappel, vendredi un cluster comprenant 46 personnes contaminées avait été découvert vendredi 21 mai à Bacalan, un quartier populaire du nord de Bordeaux. Un centre de dépistage spécial a aussitôt été installé, il fonctionne depuis ce week-end, au rythme de 300 personnes par jour.

Lire aussi

Aujourd'hui, selon l'ARS de Nouvelle-Aquitaine, 60 personnes ont été contaminées par ce variant, qui n'aurait causé "aucune forme grave, ni d’hospitalisation sur les personnes signalées."

Sur le même sujet

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.