24 heures dans un centre de vaccination du CHU de Bordeaux

24 heures dans un centre de vaccination du CHU de Bordeaux

À Bordeaux, trois centres de vaccination ont été ouverts cette semaine. Pour l'instant, priorité donnée au personnel de santé de plus de 50 ans. Et là-bas, on a trouvé une organisation plutôt efficace.

Des professionnels de santé âgés de plus de 50 ans sont venus au CHU de Bordeaux pour recevoir leurs premières injections. Ils ont pris rendez-vous en ligne et sont prioritaires. "On est dans un métier à risque avec de nombreux contacts, des patients sans masque. Pour moi, c'était évident", témoigne le docteur Philippe Portet, chirurgien-dentiste à Bordeaux. "Exposition professionnelle, personnelle et familiale, donc pour moi, la vaccination était primordiale", dit une autre médecin.

Toute l'info sur

Le WE

Munis de leurs cartes professionnelles, les volontaires à la vaccination sont d'abord enregistrés dans les fichiers de l'administration avant de rencontrer un médecin. "Le but de la consultation est de vérifier que la personne à vacciner est effectivement bien éligible à la vaccination et qui ne présente pas de contre-indication pour qu'on le vaccine aujourd'hui", explique docteur Anne-Sophie Wiet, médecin et coordinatrice du centre de vaccination du CHU de Bordeaux.

Le CHU de Bordeaux dispose de trois sites dans lesquels 1 500 personnes ont été vaccinées depuis jeudi. Neuf mille doses des laboratoires Pfizer et BioNTech sont stockées à la pharmacie centrale. Décongelées sur les lieux, leur durée de vie n'est que de cinq jours. Jusqu'alors, cinq doses étaient extraites d'un flacon. L'Agence européenne des médicaments préconise désormais d'en prélever six.

Les volontaires rencontrés aujourd'hui devront revenir dans 21 jours pour recevoir la deuxième injection. Un quart d'heure d'observation est nécessaire après la piqûre pour prévenir tout effet indésirable. Les vaccinés repartent avec une attestation. Leur parcours a duré 30 minutes environ.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : AstraZeneca prévient que ses livraisons ne pourront pas être aussi importantes que prévu

EN DIRECT - Impeachment : le procès en destitution de Donald Trump commencera la 2e semaine de février

Comment la Chine se trouve de nouveau confrontée à l’épidémie, un an après son apparition

Que sait-on de l'ivermectine dans le traitement du coronavirus ?

Covid-19 : le variant britannique pourrait être plus mortel, prévient Boris Johnson

Lire et commenter