Agnès Firmin-Le Bodo : "Fabriquer un vaccin est quelque chose de très compliqué"

Agnès Firmin-Le Bodo : "Fabriquer un vaccin est quelque chose de très compliqué"

Pharmacienne et députée Agir de la Seine-Maritime, Agnès Firmin-Le Bodo est concernée par la campagne de vaccination contre le Covid-19 à double titre. Quel est son avis sur ce sujet ?

Agnès Firmin-Le Bodo, pharmacienne âgée de plus de 50 ans, a été vaccinée contre le Covid-19 il y a quinze jours. Mais est-elle impatiente de participer à la campagne à son tour ? Selon elle, ce vaccin n'est pas simple en raison de son système de conservation et de son mode d'acheminement vers les officines. "Nous avons fait des propositions pour pouvoir vacciner, mais le gouvernement a fait le choix de travailler avec les collectivités locales", explique-t-elle. Ils attendent alors leur tour avec l'arrivée des vaccins AstraZeneca. Elle espère que cela sera pour bientôt. Et à ce moment-là, les pharmaciens seront à la disponibilité du gouvernement comme le sont les infirmiers et les médecins généralistes.

Toute l'info sur

Le WE

Comme les laboratoires Pfizer, AstraZeneca vient d'annoncer des retards dans le calendrier de livraison. En effet, fabriquer un vaccin n'est pas simple, pourtant on a pu le faire en un an. Pour que les Français comprennent ce qui se passe, il faut se concentrer sur les chiffres concernant la gestion de stocks en temps réel.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Épidémie "préoccupante", restrictions locales : le gouvernement change de ton

EN DIRECT - Covid-19 : près de 32.000 nouveaux cas mercredi, du jamais vu depuis novembre

Covid-19 : quels sont les départements où la situation est "très préoccupante" ?

Les patients hospitalisés pour Covid de plus en plus jeunes : comment l'expliquer ?

CARTE - Covid-19 : où en est l'épidémie dans votre département ?

Lire et commenter