AstraZeneca : enquête sur les neuf nouveaux cas de thrombose

AstraZeneca : enquête sur les neuf nouveaux cas de thrombose

L'ANSM reste très vigilante sur les risques de thrombose liés au vaccin AstraZeneca. Des cas extrêmement rares qui selon les médecins ne doivent surtout pas faire oublier que ce vaccin sauve bien plus de vies qu'il n'en menace.

Début avril, l'Agence nationale du médicament a recensé neuf nouveaux cas de thrombose et quatre décès. Le Pr Jean-Daniel Lelièvre, expert à la Haute autorité de santé, estime qu'il faut "prendre acte de ces événements indésirables, mais les remettre à leur juste place". Le profil des personnes touchées : quatre femmes et cinq hommes entre 54 et 74 ans. Soit précisément la tranche d'âge pour laquelle ce vaccin est recommandé.

Toute l'info sur

Le WE

"Ces thromboses ne sont pas réservées au sujet jeune contrairement à ce que l'on a pu croire. Dès lors que vous avez un nombre énorme de gens qui reçoivent un vaccin ou un médicament en général, forcément, vous voyez des effets indésirables", souligne le Pr Bernard Bégaud. Mais sont-ils plus fréquents avec AstraZeneca ? L'ANSM a fait savoir que les neuf personnes ont développé des thromboses intestinales. Des caillots sanguins se sont formés dans leur système digestif.

Ces effets secondaires restent très rares après une vaccination : seul 1 cas sur 100 000 d'après les études. Sur près de 3 000 000 d'injections, seules 23 personnes ont développé des thromboses. Le risque est très faible, mais la défiance pose question : faut-il continuer à vacciner avec AstraZeneca ? "On voit que les Britanniques sont en train de retrouver une vie normale". Parce qu'ils "ont vacciné avant nous et avec un seul vaccin : AstraZeneca", rappelle le Pr Frédéric Lapostole

L'Agence européenne des médicaments se prononcera la semaine prochaine sur ces nouveaux cas de thromboses.

Sur le même sujet

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.