Cancer du sein : vers un dépistage personnalisé

Cancer du sein : vers un dépistage personnalisé

Une révolution dans le domaine de la santé pourrait un jour sauver des milliers de femmes atteintes du cancer du sein. Une vaste étude européenne est en cours et a besoin de volontaires.

Pour dépister le cancer du sein, il faut faire une mammographie tous les deux ans à partir de 50 ans. Comme toutes les femmes de cette tranche d'âge, Sophie vient passer son test de dépistage. L'occasion pour elle, comme pour Isabelle et Christine, de participer à une étude inédite.

Toute l'info sur

Le WE

L'étude MyPeBS, c'est 85 000 femmes de plus de 40 ans à recruter dans toute l'Europe. En plus de la mammographie, chaque participante répond à un questionnaire : antécédents familiaux, environnement, hygiène de vie et profil génétique. L'idée est d'évaluer les risques individuels afin d'adapter la prévention et de prendre en charge à temps celles qui en ont le plus besoin. A l'inverse, le système actuel permet déjà d'éviter un décès sur cinq mais génère parfois trop d'examens ou pas assez.

Ce dépistage personnalisé n'aurait pas pu voir le jour sans l'arrivée de nouveaux outils de prédiction, financés en grande partie par les associations. Déjà 12 000 femmes ont accepté d'être suivies pendant quatre ans. La plupart sont Françaises, mais les responsables de l'étude veulent en recruter sept fois plus pour démontrer l'intérêt du dépistage personnalisé.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Affaire Jubillar : l'avocat de Cédric Jubillar met en garde contre "une erreur judiciaire"

VIDÉO - "Ça va la claque que tu t'es prise ?" : Emmanuel Macron interpellé par un écolier

La machine à laver, le véhicule mal garé, le podomètre : ces éléments qui ont fait basculer l'affaire Jubillar

Disparition de Delphine Jubillar : ce nouvel élément révélé par l’amant de l'infirmière

"Je ne mange pas le soir" : elles vivent avec moins de 1000 euros de retraite par mois

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.