11% des Français déjà infectés par le Covid-19 : quelles sont les régions les plus touchées ?

11% des Français déjà infectés par le Covid-19 : quelles sont les régions les plus touchées ?

DÉCRYPTAGE - Selon l'Institut Pasteur, environ un Français sur dix a déjà été contaminé par le Covid-19 depuis le début de la pandémie. Mais des disparités importantes existent d'une région à l'autre.

À quelle intensité le virus a-t-il circulé sur notre territoire depuis février dernier ? Selon des calculs réalisés par l'Institut Pasteur, un peu plus d'un Français sur dix (11,3%) aurait déjà été infecté par le coronavirus depuis le début de l'épidémie. Ce qui représente environ sept millions d'habitants, un chiffre trois fois supérieur au nombre de tests positifs enregistrés. Selon les données officielles de Santé publique France, 2.268.552 cas ont officiellement été recensés dans le pays au vendredi 4 décembre. Mais les résultats entre les régions de France métropolitaine divergent.

Toute l'info sur

La Matinale

La région Île-de-France, foyer de l'épidémie lors des deux vagues, demeure la zone au sein de laquelle le virus a le plus circulé cette année, estime l'Institut Pasteur, qui se base sur des chiffres arrêtés au 30 novembre. 21,3% des Franciliens auraient déjà contracté le Covid-19 (voir vidéo en tête de cet article). Dans la capitale, un Parisien sur quatre aurait même déjà été contaminé. Suffisant pour ralentir la progression du virus ? "Si vous avez 20% de personnes immunes, qui n'auront pas la maladie et a priori ne transmettront pas le virus, c'est autant d'opportunités de contaminations interhumaines en moins", explique sur LCI le Pr Bertrand Guidet, chef du service de réanimation de l'hôpital Saint-Antoine (Paris).

La Bretagne, région la plus épargnée

D'autres régions, particulièrement touchées lors de la première ou de la deuxième vague, affichent, elles aussi, de taux plus élevés que la moyenne nationale. Dans le détail, 15,2% des habitants du Grand Est aurait déjà été contaminés. L'Auvergne-Rhône-Alpes (14,3%), les Hauts-de-France (12,9%), la Provence-Alpes-Côte d'Azur (12,2%) et la Bourgogne-Franche-Comté (12,1%) complètent la liste.

Lire aussi

En revanche, d'autres régions ont moins été touchées. Il s'agit du Centre-Val de Loire (7,5%), de la Normandie (6,7%), de l'Occitanie (6,4%), des Pays de la Loire (6,2%), de la Corse (5,6%) et de la Nouvelle-Aquitaine (4,4%). Ce taux serait même de seulement 3,6% en Bretagne, région de France la plus épargnée par la pandémie. En ce sens, "s'il y a une troisième vague, l'ouest de la France sera probablement plus touchée", prévient le Pr Guidet.

En outre, si un Français sur dix a effectivement déjà eu le coronavirus, l'immunité collective, stratégie prônée un temps par certains pays pour endiguer naturellement l'épidémie, est loin d'être atteinte. En avril dernier, l'Institut Pasteur estimait à 70% le nombre de Français infectés pour que le seuil de l'immunité collective soit dépassé. Un niveau bien plus élevé que la tendance actuelle, d'autant que la durée de l'immunité reste toujours un mystère pour les scientifiques.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : l'explosion des variants est-elle provoquée par le vaccin Pfizer ?

EN DIRECT - Variants du virus : l'agence européenne des maladies appelle à des mesures plus strictes

"Langue Covid" : un nouveau symptôme du virus ?

EN DIRECT - "Pas une seconde à perdre" : Biden signe aujourd'hui de nouveaux décrets contre le Covid

EN IMAGES - Investiture de Joe Biden : 13 photos pour l'Histoire

Lire et commenter