Confinement : les policiers chargés des verbalisations s'inquiètent pour leur santé

Confinement : les policiers chargés des verbalisations s'inquiètent pour leur santé

REPORTAGE - Les forces de l'ordre sont en première ligne pour veiller au respect des règles de confinement. Policiers, gendarmes ou CRS craignent pour leur santé car ils disposent de peu de moyens pour se protéger.

Depuis mardi, 100.000 policiers et gendarmes multiplient les contrôles pour vérifier que les Français confinés sortent bien en possession de la fameuse attestation de sortie. En contact direct avec la population, certains d'entre eux se sentent désarmés face au Covid-19 : ils déplorent le manque de moyens mis à leur disposition pour se protéger. 

Des masques ont en effet certes été distribués à ces fonctionnaires, mais en quantité insuffisante. "Si tous les policiers et gendarmes tombent malades, qui va demain assurer la sécurité de notre pays ?", interroge ainsi un membre du syndicat Alternative Police dans la vidéo du JT de TF1 en tête de cet article.

Toute l'info sur

Le 13h

Lire aussi

En signe de protestation, des CRS basés à Lyon ont exercé leur droit de retrait mercredi soir. Un geste jugé illégitime par leur hiérarchie, qui rappelle que leur mission est pas nature dangereuse.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - Marghe remporte "The Voice 2021"

CARTE - Covid-19 : quelle est la situation épidémique dans votre département ?

EN DIRECT - Crise au Proche-Orient : les ministres de l'Union européenne se réuniront en urgence mardi

Covid-19 : ces pays européens qui ont déjà assoupli les règles aux frontières pour les touristes

Bigard, Lalanne et Chalençon, têtes de file d'une manifestation anti-masques à Lyon

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.