VIDÉO - Consommation de viande en hausse en France en 2016 : en mangeons-nous vraiment trop ?

DirectLCI
DANS NOS ASSIETTES - Synonyme de prospérité dans les années 50 et 60, la viande est aujourd'hui pointée du doigt. Alors qu'elle est accusée d'être cancérogène lorsqu'elle est consommée en trop grande quantité, les autorités sanitaires recommandent ne pas en abuser. Et pourtant, sa consommation a augmenté de 0.9% en France en 2016.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré la guerre à la viande. En 2015, elle a classé la viande rouge comme "probablement cancérogène pour l’homme" et les produits carnés transformés comme "cancérogènes pour l’homme".  À la suite de cette annonce, l'Agence nationale de la sécurité sanitaire et alimentaire a rappelé les Français à l'ordre. Pas plus de 70 grammes de viande par jour, martèle-t-elle, dont 25 grammes de charcuterie maximum. 


Et pourtant, d'après les dernières statistiques du ministère de l'Agriculture, la consommation française de viande est repartie à la hausse de 0,9% en 2016, tirée par la volaille (au détriment des autres viandes), et ce même si la consommation de viande à domicile par les ménages a régressé. Alors, abusons-nous réellement de la viande ?

L'important, c'est de varier les sources de protéinesLe nutritionniste Jean-Michel Cohen

Les Français dans les clous

Même si la France fait partie des plus gros mangeurs de viande au monde, "nous n'en mangeons pas trop", souligne le nutritionniste Jean-Michel Cohen, contacté par LCI. "Ces alertes sont plutôt destinées à limiter les plus gros consommateurs", explique-t-il. Selon les dernières études sur la consommation des ménages, les Français ne mangeraient que 370 grammes de viande par semaine, soit 50 grammes par jour environ, charcuterie comprise.


Pas d'abus, donc. Selon le nutritionniste, il n'existe en revanche pas de limite pour la viande blanche. Contrairement aux viandes rouges, "elle ne contient pas de fer héminique. C'est un pro-oxydant qui, consommé avec excès, favorise les développements cancéreux", note le spécialiste. Les viandes rouges sont aussi plus grasses, donc moins bonnes pour la santé.

Connaissez-vous votre besoin journalier en protéines ?

D'après Jean-Michel Cohen, la consommation optimale de produits carnés s'établirait à trois portions par semaine, en ne dépassant pas le maximum des 500 grammes fixés par l'Anses. Il est aussi possible d'étaler sa consommation sur toute la semaine en petites quantités. "Mais l'important, c'est de varier les sources de protéines. En supplément de votre portion hebdomadaire de viande rouge, vous avez le poisson, le fromage, les oeufs, les légumineuses...", détaille-t-il avant d'ajouter : "Nous avons besoin d'un gramme de protéine par kilo et par jour". Si vous pesez 65 kilos, vous avez donc besoin de 65 grammes de protéines par jour. Un steack haché en concentre environ 25 grammes. Si vous le complétez avec des lentilles et un fromage blanc, pour parvenez à un total d'environ 50 grammes de protéines en un seul repas.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter