Covid-19 : avec le variant britannique, des patients en réanimation de plus en plus jeunes

Covid-19 : avec le variant britannique, des patients en réanimation de plus en plus jeunes

REPORTAGE - Si, sous l’effet de la campagne de vaccination, la part des plus de 70 ans en réanimation recule depuis le début de l’année, les moins de 60 ans représentent désormais la moitié des patients en réanimation, alors que le variant britannique représente 75 % des infections.

L’épidémie de Covid est-elle en train de changer de visage ? Dans cette "troisième vague" épidémique observée depuis le début de l’année, des patients admis en soins critiques sont plus jeunes que ceux que les médecins réanimateurs ont pris en charge lors des précédentes vagues. Si les effets de la vaccination chez les plus de 75 ans peuvent expliquer une baisse de l’âge moyen en réanimation, un autre, jusque-là peu pris en compte, prend de l’ampleur : la présence du variant britannique, jugé plus contagieux et létal, sur le sol français. Selon Santé publique France (SpF), ce nouveau virus serait responsable de près de 75 % des infections.

Toute l'info sur

La France face à une 3e vague d'ampleur

"En deux mois, la moyenne d'âge des patients en réanimation a baissé de dix ans", alarme le Pr Djillali Annane, chef du service de réanimation à l'hôpital Raymond-Poincarré, sollicité dans le sujet en tête d'article. D'après Santé publique France, l'âge moyen des patients en réanimation a rajeuni, mais pas de dix ans, soit "une augmentation du ratio entre le nombre d’admissions en soins critiques et le nombre de cas symptomatiques était observée pour les patients âgés de 15 à 64 ans, suggérant une possible augmentation de la sévérité des cas chez ces patients".

Allongement des séjours en réanimation

En avril 2020, l'âge moyen des patients en réanimation était de 71 ans. Sept mois plus tard, lors de la deuxième vague, les patients avaient en moyenne 68 ans. Aujourd'hui, cet âge moyen est tombé à 65 ans. Si on regarde dans le détail, les plus de 60 ans représentent plus de 60% des personnes en réanimation, mais cette part baisse depuis un an, contrairement aux 40-59 ans, qui représentent désormais près de 25% des personnes en réanimation. 

Résultat, la saturation menace les hôpitaux, notamment ceux d'Île-de-France, où les autorités sanitaires ont lancé une alerte. 

Lire aussi

D'après Santé publique France, 1.386 patients occupent actuellement un lit de réanimation en région parisienne. C'est 248 patients supplémentaires par rapport au pic de la deuxième vague, mais on est encore loin des chiffres d'avril 2020. Ces patients, plus jeunes, arrivent souvent dans un état critique et restent en moyenne plus longtemps en réanimation.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - Marghe remporte "The Voice 2021"

EN DIRECT - Covid-19 : les réanimations toujours en baisse, légère hausse dans les hospitalisations

EN DIRECT - Gaza : l'immeuble abritant des médias était une cible "parfaitement légitime", juge Netanyahu

Marghe, gagnante de "The Voice 2021" : "Florent Pagny m’a dit que j’avais un ange gardien"

CARTE - Covid-19 : quelle est la situation épidémique dans votre département ?

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.