Coronavirus : les anti-inflammatoires facteur de risque ? Des cas de jeunes malades intriguent

Coronavirus : les anti-inflammatoires facteur de risque ? Des cas de jeunes malades intriguent

SANTÉ - Les anti-inflammatoires pourraient être un facteur d'aggravation de l'infection au coronavirus. Plusieurs médecins ont évoqué des cas de patients dans un état grave après en avoir pris en automédication. Les explications du Dr Kierzek.

Sur Twitter, Olivier Véran a mis en garde contre la prise de médicaments anti-inflammatoires. Ils pourraient être un facteur d'aggravation du coronavirus. Ces derniers jours, certains cas de jeunes malades ont interpellé les médecins. Plusieurs dizaines de patients sont en réanimation à cause de la prise d'anti-inflammatoires. Ces derniers diminuent les défenses immunitaires empêchant l'organisme de se défendre contre la maladie. Le Dr Gérald Kierzek préconise le paracétamol en cas de fièvre.

Toute l'info sur

LE WE 13h

Lire aussi

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 13H du 14/03/2020 présenté par Anne-Claire Coudray sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 13H du 14 mars 2020 des reportages sur l'actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Le plan Alerte enlèvement levé dans les Vosges pour Mia, 8 ans, toujours recherchée

"60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Pfizer, Moderna… Et si vous ne pouviez bientôt plus choisir votre vaccin contre le Covid-19 ?

REVIVEZ - PSG-Bayern Munich (0-1) : malgré la défaite, Paris verra à nouveau les demies

Lire et commenter