Coronavirus : grande inquiétude sur l'île de Mayotte, mal préparée et déjà touchée par la dengue

Coronavirus : grande inquiétude sur l'île de Mayotte, mal préparée et déjà touchée par la dengue

REPORTAGE - Mayotte dénombre désormais 82 personnes contaminées par le nouveau coronavirus et un premier décès. L'arrivée du Covid-19 provoque l'angoisse de la population, en raison du manque de moyens, de l'insalubrité de l'habitat mais aussi de l'épidémie de dengue qui sévit sur l'île.

A Mayotte, les recommandations sont les mêmes qu'en métropole : les quelque 300.000 habitants de l'île sont invités à rester chez eux et sont même strictement interdits de sortie entre 20h et 5h du matin, en vertu du couvre-feu instauré par le préfet le 24 mars dernier. A cette même date, Mayotte est passée au stade 2 de l’épidémie, impliquant l’ouverture d’une "deuxième filière aux urgences pour la prise en charge des patients présentant des difficultés respiratoires", selon la préfecture.

Avec un premier décès et 82 personnes contaminées, selon le bilan de ce lundi, Mayotte se prépare à affronter l’épidémie due au coronavirus dans l’inquiétude. En effet, les conditions ne sont pas optimales sur l’île, autant d’un point de vue logistique que sanitaire.

Toute l'info sur

Le 13h

Lire aussi

Le seul hôpital saturé

Mayotte abrite un hôpital pour recevoir les malades du Covid-19, et qui ne compte que 16 lits en réanimation. 34 lits doivent être ouverts en renfort, a annoncé Edouard Philippe samedi 28 mars. "En premier lieu, Mayotte a besoin, en urgence, de l’envoi par fret aérien de matériels de sécurité sanitaire, de masques, de gants, de lunettes de protection, de gel hydroalcoolique, de blouses, de réserves d’oxygène, de respirateurs, de tests rapides en nombre, de réactif pour les laboratoires d’analyse médicale, de médicaments notamment d’un stock de précaution de chloroquine", a réclamé dans la foulée le député LR Mansour Kamardine, reconnaissant toutefois "un début de réponse du gouvernement".

Quand bien même, "le centre hospitalier de Mayotte est saturé tous les jours", assure Dominique Voynet, directrice de l’Agence régionale de santé (ARS) de Mayotte, à nos reporters de TF1 sur place. Cette dernière rend compte de "taux d’occupation de 200 %" dans certains services hospitaliers : on est confrontés à une épidémie de dengue, de grippe et cette situation ne nous prépare pas à affronter l’épidémie de Covid au mieux". 

La dengue, autre fléau de l'île

En effet, l’île subit en parallèle une épidémie de dengue, appelée aussi grippe tropicale. Début mars, on dénombrait plus de 1 700 cas, et environ 80 hospitalisations depuis janvier 2020. Une épidémie qui touche l’ensemble de l’île, peut-on lire sur le site du gouvernement. 

Or, à Mayotte, nombreux sont les habitants à ne pas avoir accès à l’eau courante : 29 % des habitations n’en disposaient pas en 2017, concernant 81 000 habitants, selon une enquête de l’Insee de 2019. Aussi, 6 logements sur 10 sont dépourvus du confort sanitaire de base (eau courante, toilettes ou douche) et l’électricité reste absente de près de 10 % des logements. Ajouté à cela, 54 % de l’habitat de l’ile est insalubre, rapporte le journaliste Cyril Castelliti sur Twitter. 

Difficile donc de respecter les mesures d’hygiènes dictées par le gouvernement dans de telles conditions. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Les États-Unis "profondément préoccupés par la violence dans les rues d'Israël"

Traque dans les Cévennes : paranoïaque, passionné d'armes... quel est le profil du fugitif ?

EN DIRECT - Covid-19 : les Américains vaccinés plus obligés de porter un masque en intérieur

Remontées mécaniques, parcs d'attractions, clubs libertins : les absurdités des réouvertures à venir

Double meurtre dans les Cévennes : le père du fugitif l'appelle à se rendre dans un message audio

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.