Tests antigéniques : 5 questions sur la nouvelle arme anti-Covid

Tests antigéniques : 5 questions sur la nouvelle arme anti-Covid

CORONAVIRUS - L'arrivée des tests antigéniques, qui donnent un résultat en moins de quinze minutes, est l'une des clés pour desserrer l'étau de l'épidémie de Covid-19. Lieux où ils sont pratiqués, public visé, coût...

Depuis plusieurs semaines, la France fait face à un rebond de l’épidémie de Covid-19, avec un total de plus de 35.000 morts et presque 1,2 million de cas. Pour tenter de stopper la progression du virus, des mesures strictes vont de nouveau être prises dans les heures à venir, mais de nouveaux outils de dépistage sont également mis en circulation, comme les tests antigéniques.

Ces tests, dont les résultats sont beaucoup plus rapides qu'avec les tests PCR, de l’ordre de 15 à 30 minutes, pourraient permettre de tester massivement la population, comme l’indique dans la vidéo ci-dessus Anne-Claude Crémieux, infectiologue à l’hôpital Saint-Louis, à Paris, au micro de TF1 : "Ils ont un intérêt de santé publique. Ils peuvent nous aider à dépister un maximum de personnes qui portent le virus et sont capables de le transmettre, car on peut effectivement faire, avec ces tests, des dépistages de masse."

Toute l'info sur

Covid-19 : la France face à l'ampleur de la deuxième vague

Les dernières infos sur l'épidémie de Covid-19

Comment sont-ils réalisés ?

Au même titre que les tests PCR, les tests antigéniques sont réalisés à l’aide d’un écouvillon dans les narines. En revanche, les résultats du dépistage sont obtenus en moins de trente minutes, contre 48 heures avec le PCR, grâce notamment à une détection des protéines produites par le virus, aussi appelées antigènes.

Quelle efficacité ?

Si les résultats sont plus rapides, ils sont moins fiables que ceux récoltés par les tests PCR. Dans un avis publié fin septembre, la Haute Autorité de Santé (HAS) indique que les tests antigéniques sont "un peu moins sensibles" que les tests PCR. De plus, la réalisation de ces tests doit intervenir quatre jours maximum après le début des symptômes, la charge virale du virus étant maximale sur cette période selon la HAS.

Où sont-ils pratiqués ?

Les tests antigéniques peuvent être réalisés en laboratoire, chez son médecin généraliste, en pharmacie, dans les aéroports ou les EHPAD, qui seront équipés dès la semaine prochaine de ces tests, comme promis par le gouvernement. Des pharmaciens, des infirmiers et des médecins généralistes sont mobilisés et formés pour les réaliser, comme le montre le reportage en tête de cet article. Les pharmaciens vont d’ailleurs aménager une salle dédiée dans leur officine.

Qui peut en bénéficier ?

Selon la HAS, les personnes pouvant bénéficier de ces tests antigéniques sont en priorité les personnes symptomatiques de moins de 65 ans si le test a lieu moins de quatre jours après le début des symptômes, si le délai d’attente pour avoir un test PCR est supérieur à 48h pour les personnes symptomatiques et si ces dernières "n'ont pas un profil à risque de développer une forme grave du Covid-19". Les personnes sans symptômes et n’étant pas cas contacts peuvent également bénéficier de ces tests si elles sont susceptibles de vivre ou de travailler dans des potentiels clusters.

Lire aussi

Quel coût ?

Dans les aéroports et les EHPAD, les tests antigéniques sont proposés gratuitement. De leur côté, les pharmaciens factureront 34 euros à l'Assurance-maladie chaque dépistage réalisé, les médecins 46 euros et les infirmiers entre 19 et 30 euros. 

A noter que ces tests sont remboursés par la Sécurité Sociale.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Voici les trois étapes de l'assouplissement du confinement jusqu'à janvier

EN DIRECT - Fin du confinement, commerces, vaccination... Ce qu'a annoncé Emmanuel Macron

"Koh-Lanta" : avant la finale, qui remporte le match des réseaux sociaux ?

Christophe Dominici, légende du XV de France, retrouvé mort à l'âge de 48 ans

EN DIRECT - États-Unis : la victoire de Joe Biden également certifiée en Pennsylvanie

Lire et commenter