Vaccination : où en sont les autres pays ?

Vaccination : où en sont les autres pays ?

TOUR DU MONDE - Alors que l'Organisation mondiale de la santé appelle à "accélérer la vaccination" en Europe, comment progressent les différentes campagnes de vaccination sur la planète ?

Dans cette course mondiale pour la vaccination, l'Europe est priée de courir plus vite. Le bureau régional de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l'Europe a appelé vendredi 5 février à "accélérer la vaccination" contre le Covid-19 sur le vieux continent. Le directeur de l'organisation Hans Kluge a exprimé son inquiétude au sujet du possible impact des variants sur l'efficacité des vaccins. "Nous devons unir nos forces", a-t-il rappelé dans un entretien à l'Agence France-Presse. Mais à quel rythme la campagne de vaccination avance-t-elle dans le monde ? Si plus de 119 millions de doses ont été administrées sur la planète, il existe encore de nombreuses disparités entre les régions. 

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Commençons par faire le point en Europe. Dans le vieux continent, à peine 2,5% de la population a reçu la première dose.  Il faut dire que la campagne de vaccination a connu quelques écueils : retard à l'allumage dans certains pays, manque de doses ou encore tensions entre Bruxelles et les fabricants du sérum. Pour rappel, la Commission européenne a autorisé la mise sur le marché de trois vaccins. Son objectif  ? Immuniser 80% des Européens de plus de 80 ans et des personnels soignants d'ici à la fin du mois de mars. 

Les bons élèves européens : Royaume-Uni, Italie, Allemagne

Au Portugal, pays actuellement dépassé par l'épidémie du Covid-19, seulement 350.000 personnes (sur une population de 10,3 millions d'habitants), ont reçu à ce stade une première dose de vaccin. Parmi ses voisins européens, la France se situe en queue de peloton avec 1,61 million de doses inoculées. À titre de comparaison, l'Italie a réalisé 2,05 millions d'injections et l'Allemagne a réussi à administrer 2,59 millions de doses à sa population. 

Fraichement sorti de l'Union européenne, le Royaume-Uni fait aussi partie des bons élèves de la vaccination. Alors que le pays a franchi la barre des 110.000 morts du Covid-19, Londres mise tout sur cette opération sanitaire d'une grande ampleur. Déjà 15,7% de la population britannique a reçu une première dose soit 10 millions de personnes. 

En Israël, plus de la moitié de la population vaccinée

Et en s'écartant du terrain européen, qui fait la course en tête dans le monde ? Le grand gagnant reste Israël qui a vacciné 59% de sa population. En moins de deux mois, le pays a réussi à administrer au moins une dose du sérum contre le Covid-19 à plus de 70% des personnes de plus de 60 ans. Une initiative qui semble porter ses fruits : les caisses d'assurance maladie israélienne estiment observer une diminution du nombre de cas et d'hospitalisations. 

En valeur absolue, le pays qui remporte le trophée du plus grand nombre de citoyens vaccinés reste sans surprise les États-Unis : un Américain sur dix a reçu au moins une première dose de vaccin. Depuis le début de la campagne lancée en décembre, plus de 35 millions de doses ont été injectées. À titre de comparaison, le nombre de personnes protégées aux États-Unis a dépassé le nombre d'Américains contaminés par le Covid-19. Et le rythme est soutenu sur le continent américain : 1,35 millions de doses par jours. 

L'Afrique attend ses vaccins

Ailleurs dans le monde, certains pays n'affichent pas encore les même résultats. Et pour cause, ils viennent tout juste de lancer leur campagne de vaccination. À l'instar du Maroc, de l'Algérie, de l'Égypte ou encore de la Guinée qui ont commencé leur opération sanitaire à la fin du mois de janvier. Ils ont décidé de miser sur les vaccins russes ou chinois. En Afrique du Sud, l'arrivée de la première cargaison de vaccins AstraZeneca a été accueillie en grande pompe par le président Cyril Ramaphosa, le 1er février. 

Début décembre, le chef de l'État africain avait dénoncé les stratégies "nationalistes" d'acquisition des doses de vaccins. En d'autres termes, il dénonçait le fait que les pays riches accaparent les vaccins (65% des doses sont administrées dans les pays à revenu élevé, selon les chiffres de la Banque mondiale). Dans le continent africain - plus touché par la deuxième vague de l'épidémie - les pays sont priés d'attendre les premières doses. Faute de moyens financiers, ils sont dépendants du mécanisme Covax - une initiative mondiale créée par l'OMS qui vise à garantir un accès au vaccin dans le monde entier. 

Lire aussi

Au total, plus de cent États n'ont toujours pas lancé la campagne de vaccination. Même si certains en auraient largement les moyens économiques et logistiques comme le Japon. Le pays nippon est l'un des états les plus vaccinosceptiques au monde. Alors que les Jeux olympiques sont maintenus à l'été 2021, Tokyo ne s'empresse pas d'administrer le vaccin à sa population. Dans cet état asiatique relativement épargné par la pandémie avec moins de 6000 décès, aucun vaccin n'a encore obtenu le feu vert des autorités qui souhaitent les soumettre à des examens cliniques renforcés. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REPLAY – Revoyez l’interview de Nicolas Sarkozy au JT du 20h de TF1

EN DIRECT - Nouveau record de décès du Covid en 24h au Brésil : 1.910 morts

Allocations Pôle Emploi : trois cas pour comprendre le nouveau calcul

Confinement dans le Pas-de-Calais, nouveaux départements sous vigilance... ce que devrait annoncer Jean Castex ce jeudi

VIDÉO - Nicolas Sarkozy sur TF1 : "Je me battrai jusqu’au bout pour que la vérité triomphe"

Lire et commenter