Covid-19 : un pharmacien sanctionné pour avoir fabriqué du gel avec de l'alcool "non normé"

Covid-19 : un pharmacien sanctionné pour avoir fabriqué du gel avec de l'alcool "non normé"

CRISE SANITAIRE - À Aigre, en Charente, un pharmacien a reçu un blâme pour avoir fabriqué et vendu du gel hydroalcoolique pendant le premier confinement sans l'aval des autorités sanitaires. Une décision que ni le professionnel, ni les habitants du village ne comprennent.

L'incompréhension. Voilà le sentiment qui règne ce lundi dans le petit village d'Aigre, en Charente. En cause ? La décision de l'Ordre des pharmaciens de condamner le pharmacien Vincent Négret à un blâme avec inscription au dossier, pour avoir fabriqué et vendu du gel hydroalcoolique pendant le premier confinement, sans autorisation des autorités sanitaires. 

Ce gel maison a été fabriqué en urgence avec de l'alcool fourni par une maison de cognac voisine, alors que les pharmacies faisaient face à des pénuries de masques et de gel pendant le premier confinement. Mais selon l'Ordre des pharmaciens, l'officine d'Aigre n'a pas respecté les délais légaux de production. L'alcool n'était donc pas encore "normé" au moment de la vente et aurait pu représenter un danger pour ses utilisateurs.  

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

A quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Pharmacienne dans l'officine de Vincent Négret, Emmanuel Péan est affligée. "Je ne suis pas solidaire du tout de cette décision, je suis même un peu choquée. Nous n'avions pas de masques, la seule solution que nous avions, c'était l'utilisation du gel et les plexiglas. Ce que chaque pharmacie a essayé de fabriquer dans l'urgence." 

Les habitants non plus ne comprennent pas. "C'est inadmissible. Ça dépannait tout le monde, je ne vois pas où est le problème. En plus ce n'est pas un produit qu'on ingère", fustige une cliente. "Si ça peut servir aux gens, pourquoi l'avoir condamné puisqu'il n'y en avait pas ?", s'étonne un couple de passants, tandis que d'autres affirment que cette solution maison leur a "bien rendu service"

Lire aussi

Le pharmacine, qui n'a pas souhaité commenter lui-même la décision, a affirmé qu'il ferait appel. Entre temps, son produit a été autorisé à la vente et plus de 1000 litres de gel ont pu être fabriqués.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Une voiture percute une terrasse de bar à Paris : un mort, six blessés 

Ce que l'on sait de la mort de Maxime Beltra, décédé à 22 ans après une injection du vaccin Pfizer-BioNTech

Quatrième vague : jeunes, non-vaccinés, femmes enceintes... Quel est le profil des patients hospitalisés ?

EN DIRECT - JO de Tokyo : "Il n'y a aucun regret. Il y a cette médaille, c'est ce que je retiens", affirme Riner

Le ministre Alain Griset est convoqué au tribunal pour omission de déclaration de patrimoine

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.