VIDÉO - Pour rassurer, Olivier Véran vaccine devant les caméras sa collègue Olivia Grégoire, enceinte

VIDÉO - Pour rassurer, Olivier Véran vaccine devant les caméras sa collègue Olivia Grégoire, enceinte

COUP DE COM' - Pour inciter les femmes enceintes à se faire vacciner, le ministre de la Santé Olivier Véran a administré devant les caméras ce mardi une seconde dose de vaccin anti-Covid-19 à la membre du gouvernement Olivia Grégoire, enceinte de 5 mois.

La première femme enceinte du gouvernement Castex est désormais doublement vaccinée. Olivia Grégoire, secrétaire d'État chargée de l’Économie sociale et solidaire, enceinte depuis 5 mois, a reçu sa deuxième dose de vaccin anti-Covid sous l'œil des caméras ce mardi. Et c'est le ministre de la Santé lui-même qui a enfilé les gants pour procéder à l'injection. "La grossesse ne protège pas contre le Covid-19, le vaccin si", a ensuite martelé Olivia Grégoire sur Twitter.

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Alors qu'Olivier Véran a récemment soutenu que le début de la grossesse (premier trimestre) n’était nullement un frein à la vaccination contre le Covid-19 - contrairement à ce qui avait été annoncé en avril dernier lorsque des créneaux de vaccination avaient été ouverts uniquement pour les femmes enceintes à partir de leur second semestre de grossesse -, cette mise en scène du gouvernement vise à convaincre les futurs mamans encore hésitantes à franchir le cap. 

L'annonce de l'extension du pass sanitaire avait été un véritable coup de massue le 12 juillet dernier pour celles-ci. Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal avait alors promis des "clarifications dans les prochains jours" pour qu'elles ne soient pas "pénalisées" par le pass sanitaire et qu’elles n’aient pas à "faire des tests tous les deux jours". Mais, l’aménagement concernerait les femmes enceintes de moins de trois mois. Plus d’une semaine après cette annonce, la situation reste floue

Lire aussi

Face à la virulence du variant Delta sur le territoire français, les autorités s'emploient ainsi à multiplier les coups de communication pour convaincre les plus réticents afin d'atteindre les 50 millions de primo-vacciné d'ici à fin août prochain.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - La fin du masque obligatoire au collège envisageable "en octobre-novembre", annonce Blanquer

Macron et Biden promettent de restaurer la "confiance", abîmée par la crise des sous-marins

Pneus hiver ou chaînes obligatoires : voici la carte des départements concernés

Eric Zemmour poursuit "Paris Match" après la publication de photos avec sa conseillère

Covid-19 : à moins d'un mois de sa mise en place, le déremboursement des tests vire au casse-tête

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.