"Les 3/4 des plus de 65 ans éligibles au rappel ont déjà reçu leur troisième dose", assure Véran sur TF1

"Les 3/4 des plus de 65 ans éligibles au rappel ont déjà reçu leur troisième dose", assure Véran sur TF1

INTERVIEW - Invité sur le plateau du 20h de TF1, Olivier Véran a clarifié les annonces du Président de la République lors de son allocution mardi 9 novembre.

Au lendemain de l'allocution du président de la République Emmanuel Macron mardi 9 novembre, le ministre de la Santé Olivier Véran était l'invité du 20h de TF1 pour préciser les conditions d'accessibilité à la 3e dose, ainsi que les nouvelles conditions d'obtention du pass sanitaire.

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Le pass sanitaire bientôt suspendu pour les plus de 65 ans sans dose de rappel

Pas de changement pour les 65 ans et plus. Comme annoncé par le chef de l'État mardi, ils devront bien effectuer leur dose de rappel sous peine de se voir suspendre leur pass sanitaire, à compter du 15 décembre. Cette mesure concerne tous ceux dont la vaccination date de plus de 6 mois. Mais Olivier Véran se veut positif. "Les trois quarts des plus de 65 ans éligibles au rappel, ont déjà reçu leur troisième dose", indique-t-il.

Les patients avec une comorbidité garderont leur pass

Éligibles elles aussi à la 3e dose "quelque soit leur âge", les personnes atteintes de comorbidités ne se verront en revanche pas privées du pass sanitaire si elles ne le font pas, précise le ministre de la Santé. Même traitement pour les soignants. "Il n'y aura pas d'obligation, assure Olivier Véran. On en reste avec les deux doses, je leur fais confiance."

En vidéo

Ce qu’il faut retenir des annonces d’Emmanuel Macron

Pour les 50-64 ans, la campagne de rappel ne commencera pas tout de suite. Plutôt "début décembre", renseigne le ministre qui souhaite leur "laisser du temps" pour effectuer leur 3e dose. 

Iront-t-ils, comme les plus de 65 ans, vers une suspension de leur pass sanitaire ? "La question de l'intégration pendant le pass sanitaire viendra au contraire en son temps, plus tard, et en fonction des conditions épidémiques, indique Olivier Véran. C'est une question importante que je ne trancherai pas encore aujourd'hui."

À quand la dose de rappel pour les moins de 50 ans ?

Les moins de 50 ans, doublement vaccinés, n'auront quant à eux pas à tendre une nouvelle fois le bras. Olivier Véran invoque plusieurs raisons à cela : "Pour l'instant, il y a très peu de personnes de moins de 50 ans qui sont à six mois de la vaccination", explique-t-il, avant d'ajouter le peu d'étude sur le déclin du vaccin chez les plus jeunes. "Plus de 4 patients sur 5 enregistrés dans nos hôpitaux sont âgés de 50 ans et plus", ajoute le ministre. Car comme depuis de la pandémie, ces Français, qui ne font pas partie des publics prioritaires de la campagne de vaccination, sont moins vulnérables aux formes graves du Covid-19.

Lire aussi

À ce jour, 4 millions de doses de rappel ont été faites, dont 185.000 uniquement ce mercredi. Un record depuis le début de la campagne de vaccination.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

EN DIRECT - Covid-19 : "une dizaine" de cas possibles du variant Omicron en cours d'analyse en France

EN DIRECT - Crise des migrants : un avion de Frontex va surveiller la Manche "jour et nuit" à compter de mercredi

"Dites à vos copains non vaccinés qu’ils commencent à nous saouler" : la charge de Patrick Bruel en plein concert

Affaire Hulot : Matthieu Orphelin, porte-parole de Yannick Jadot, "mis en retrait" de la campagne d'EELV

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.