Le pass sanitaire "massacre" la saison des parcs d'attraction, selon les syndicats

Parcs, cinémas... la fréquentation dégringole

DIFFICULTÉS - Dans un entretien au Parisien, le président du syndicat national des espaces de loisirs, d'attractions et culturels (Snelac) a sévèrement égratigné le déploiement du pass sanitaire.

Le pass sanitaire au cœur de la tourmente. Étendu le 21 juillet dernier à tout le secteur des loisirs et de la culture, ce mécanisme controversé est en train de "massacrer" la saison touristique des parcs d'attraction, a affirmé lundi le président de leur syndicat, Arnaud Bennet. "Globalement il y a une chute très forte, de 20 à 50% selon les sites, et jusqu'à 70 % chez certains. Plus le site est petit, plus l'achat est impulsif, la veille ou le matin même, et moins on vend de tickets à cause du pass sanitaire", a déclaré le dirigeant du syndicat national des espaces de loisirs, d'attractions et culturels (Snelac), dans un entretien au Parisien

Toute l'info sur

Variant Delta : la France face à une quatrième vague

En colère, Arnaud Bennet a fustigé l'inutilité des nouvelles restrictions sanitaires. "Il y a une désaffection très nette dans tous nos parcs à cause d'une mesure inutile dans ces espaces en extérieur, où le protocole de sécurité avait très bien fonctionné l'été dernier", pointe-t-il. "On est en train de massacrer la saison et des entreprises, alors qu'il n'y a jamais eu un cluster dans un parc", assène-t-il encore, se disant "consterné par l'imprévoyance politique". "Sur les gros sites, on aurait pu mettre en place un système de tests sur les parkings, mais le décret, qui le permet pour les discothèques, n'a même pas été élargi aux parcs. Ce qui signifie que tous les frais seraient à notre charge", regrette le syndicaliste. 

Lire aussi

Le Snelac revendique fédérer 500 entreprises (parcs d'attraction ou historiques, zoos, aquariums...) employant au total 50.000 personnes et réalisant un chiffre d'affaires annuel d'environ 3 milliards d'euros.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Crise des sous-marins : "Entre alliés, ça ne se fait pas. C'est inadmissible", fustige Nicolas Sarkozy

Pneus hiver ou chaînes obligatoires : voici la liste des 48 départements concernés

Crise des sous-marins : le contrat américain est-il meilleur que le français ?

EN DIRECT - Covid-19 : 152 décès en 24h, 8594 patients toujours hospitalisés

"On est ici comme des mendiants, en train de vous supplier" : Macron interpellé durant son discours sur les Harkis

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.