Covid-19 : des élèves infirmiers appelés en renfort dans les hôpitaux

Covid-19 : des élèves infirmiers appelés en renfort dans les hôpitaux

Pour faire face à la deuxième vague épidémique, la région Auvergne-Rhône-Alpes compte mobiliser 3 500 étudiants infirmiers. Ces derniers vont devoir s'adapter rapidement à la situation.

L'Auvergne-Rhône-Alpes reste la région la plus touchée dans le pays. Près de 3 500 élèves infirmiers vont être mobilisés en renfort. Des étudiants qui ont déjà été appelés un peu partout lors de la première vague. C'est le cas d'Elodie Troux qui se prépare au métier d'infirmière depuis près de trois ans. En stage au service de réanimation de l'hôpital de Meaux (Seine-et-Marne), sa formation a pris une autre tournure avec l'apparition du coronavirus. Lors de la première vague, elle officiait comme renfort volontaire.

Des milliers d'autres étudiants ont fait comme Elodie. Une aide précieuse pour les soignants. Dans d'autres établissements de santé, submergés par la crise sanitaire, des élèves en formation ont aussi pu être accompagnés. C'est le cas d'Aurélien, encore sous le choc de la première vague. Il envisage aujourd'hui d'arrêter sa formation. Ces étudiants, fragilisés dans leur parcours, ont été faiblement indemnisés à hauteur d'environ un euro de l'heure. Conscient de leurs efforts, le gouvernement vient de mettre en place pour eux une indemnisation exceptionnelle.

Toute l'info sur

LE WE 13h

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Jean Moulin était un scientifique" : les perles du test de culture G des candidates à Miss France

Jackpot record de l'Euromillions : ces gagnants pour qui la chance a (très mal) tourné

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 11.000 contaminations ces dernières 24 heures, la baisse se poursuit

REVIVEZ - C'est Alexandra qui remporte "Koh-Lanta : les 4 Terres"

Un troisième mystérieux monolithe de métal découvert, en Californie cette fois

Lire et commenter