Covid-19 en Auvergne-Rhône-Alpes : les hôpitaux débordés face à une deuxième vague très violente

Covid-19 en Auvergne-Rhône-Alpes : les hôpitaux débordés face à une deuxième vague très violente

Les hôpitaux font face à une deuxième vague de l'épidémie extrêmement agressive. Dans plusieurs régions, on manque de lits et surtout de bras pour accueillir et soigner les patients. C'est particulièrement vrai en Auvergne-Rhône-Alpes.

Quinze malades ont été transférés depuis les hôpitaux de la région vers le CHU de Clermont-Ferrand. C'est une organisation d'urgence pour désengorger les hôpitaux. Le CHU tient bon, mais il ne reste plus que quelques places Covid en réanimation. Le personnel soignant se sent aussi plus sollicité qu'au printemps. Pour soulager les services, certains malades sont transférés vers les cliniques privées. Dans l'Hexagone, on estime à 20% les patients Covid en réanimation dans ces établissements.

À la clinique Elsan Pôle Santé République, dix lits supplémentaires viennent tout juste d'ouvrir pour renforcer l'unité Covid. Dr Yvan Skrzypcak, médecin anesthésiste-réanimateur dans cette clinique affirme : "Pour l'instant, on est dans une phase de préparation. La plupart des malades sont accueillis au CHU. Et nous, en se prépare à être réactif et du jour au lendemain, à pouvoir décharger les réanimation du CHU". Lourdement touchée, la région Auvergne-Rhône-Alpes a prévu 80 transferts de patients d'ici samedi.

Toute l'info sur

Le 20h

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : les résidents d'Ehpad "pourront sortir s'ils sont vaccinés", annonce Olivier Véran

Covid-19 : le Pas-de-Calais confiné pour 4 week-ends, mesures renforcées dans 22 autres départements

Affaire des "écoutes" : après Nicolas Sarkozy, le Parquet national financier fait appel de la décision

Meghan et Harry chez Oprah : l'interview qui a fait basculer la famille royale dans un mauvais soap

Séisme en Nouvelle-Zélande : alerte au tsunami en Nouvelle-Calédonie et dans tout le Pacifique

Lire et commenter