Covid-19 : immersion avec les brigades anti-Covid à Marseille

Covid-19 : immersion avec les brigades anti-Covid à Marseille

Des brigades anti-Covid viennent en aide aux personnes testées positives à leur domicile. On retrouve dans leurs rangs des médecins, des salariés bénévoles qui apportent aux patients de la nourriture et leur prodiguent des conseils.

À Marseille, nous avons suivi l'une de ces brigades chez une femme présentant des symptômes du Covid. Incapable de se déplacer, elle a contacté ces bénévoles qui interviennent dans les quartiers Nord de la cité phocéenne. Elle a effectué un test et a été fixée en quelques minutes seulement. Avec d'autres bénévoles, nous sommes aussi entrés chez une patiente atteinte du coronavirus. Ces derniers se déplacent parce que l'accès aux soins de ses habitants infectés est difficile. Ainsi, la trentaine de bénévoles assure un suivi médical, psychologique et fait même les courses. Leur objectif est de garder ces malades chez eux pour ne pas contaminer le reste de la population.

Toute l'info sur

Le 20h

Dans ces quartiers pauvres de Marseille, il est difficile de s'isoler totalement. C'est notamment le cas pour la famille de Malika. Elle a été testée positive également et s'efforce de limiter les contacts avec ses enfants. La brigade anti-Covid veut alerter sur les conséquences de cette pandémie. En effet, Yazid Attalah, président de l'association Santé et Environnement Pour Tous, rappelle que les personnes les plus précaires ont une double peine à cause du Covid-19, celle de la maladie et celle de la précarité. Par ailleurs, l'association marseillaise reste sur ses gardes. Sur les 400 tests réalisés en un mois, près de 30% sont positifs.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

42 jours au lieu de 28 entre deux doses de Pfizer et de Moderna : sur quoi se base Olivier Véran ?

Le vaccin Johnson & Johnson arrive ce lundi en France : ce qu'il faut savoir

Éruption de la Soufrière à Saint-Vincent : des milliers d'évacuations dans la panique

EN DIRECT - Le pic de la 3e vague atteint ? "Nous devons encore tenir", prévient Véran

Dîners clandestins : Brice Hortefeux plaide la bonne foi, Alain Duhamel se dit "piégé"

Lire et commenter