Covid-19 : inquiétude en Moselle

Covid-19 : inquiétude en Moselle

En France, les signaux sont contrastés concernant l'évolution de l'épidémie. Comme dans beaucoup d'autres pays, les chiffres sont globalement rassurants mais la présence de variants inquiète.

Ce soir, l'inquiétude se porte sur un département : la Moselle. "Nous avons identifié plus de 300 cas de mutations évocatrices de variants sud-africains et brésiliens ces quatre derniers jours" a annoncé Olivier Véran. Le maire Metz appelle à un nouveau confinement ce jeudi. Jour après jour, les variants gagnent du terrain et inquiètent. Chaque semaine, la souche classique baisse de 6% chaque semaine, quand le variant anglais, lui, progresse de 50%.

Toute l'info sur

Le 20h

Cette semaine pourtant, l'épidémie semble ralentir en France. Les contaminations sont passées sous la barre des 20 000 nouveaux cas par jour, soit une baisse de 7% par rapport à mercredi dernier. D'autres indicateurs donnent de l'espoir et l'envie de sourire. Le taux d'incidence par exemple, c'est-à-dire le nombre de cas pour 100 000 habitants, depuis quelques jours, il n'augmente plus et connaît même un léger mieux. Même tendance à la baisse pour le taux de positivité des tests : 6,7% le 3 février, 6,3% cette semaine. Pour l'instant, la pression retombe dans les hôpitaux, et notamment dans les services de réanimation.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 250.000 doses de vaccin injectées en 24 heures, l'accélération se confirme

Vaccination des soignants : comment expliquer les disparités entre professions ?

Affaire des "écoutes" : après Nicolas Sarkozy, le Parquet national financier fait appel de la décision

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

Meghan et Harry chez Oprah : l'interview qui a fait basculer la famille royale dans un mauvais soap

Lire et commenter