Covid-19 : le pass sanitaire provoque une ruée sur les tests

Covid-19 : le pass sanitaire provoque une ruée sur les tests

Le président de la République s’est exprimé une semaine avant l’élargissement du pass sanitaire. Pour ceux qui ne sont pas vaccinés, il faut se faire tester. Résultat, les files d’attente s'allongent dans les laboratoires et les pharmacies.

Jusqu’à une heure trente d'attente ce lundi matin devant ce laboratoire de Neuilly-sur-Seine. Avec la reprise de l'épidémie, certains viennent se rassurer en cas de symptômes. D'autres préparent leur départ en vacances : “C’est simplement parce que je voyage et c'est important de savoir si on a le Covid ou pas”. “J'ai mon vaccin depuis plus de deux semaines, une deuxième dose, mais c'est obligatoire”. Cet étudiant a même été recruté en urgence pour faciliter l'enregistrement des dossiers et fluidifier la file d'attente. Une aubaine pour Émile. “Je cherchais un travail pour l'été et j'ai trouvé. Il me semblait qu'il y avait pas mal de monde donc j'ai postulé".

Toute l'info sur

Le 20h

Avec le déploiement du pass sanitaire aux lieux de culture et de loisirs, le nombre de tests quotidiens a explosé le mois dernier. De 256 000 début juillet à plus de 500 000 fin juillet, soit deux fois plus. Le patron ce laboratoire a dû revoir toute son organisation. “Le problème c'est que notre propre personnel est en congé. Donc, on fait appel à des infirmières libérales, on fait aussi appel à l'intérim et puis on a modifié nos horaires. On est ouvert le samedi après-midi et il y a des sites qui ferment à 21h30 par exemple pour pouvoir justement récupérer les gens après leurs horaires de travail”.

Les officines aussi sont prises d'assaut. À Nice, ce pharmacien a dû embaucher six personnes en plus pour faire face à l'afflux : jusqu’à 1 000 personnes par jour, en majorité des jeunes. “On voit des gens revenir très régulièrement. Des gens qui veulent aller en discothèque”. “Ce sont en général des gens qui refusent de se vacciner”. Mais il y a aussi ceux qui n'ont reçu qu'une injection comme ce vacancier. “On aimerait bien aller au casino ce soir et aller au musée demain, donc voilà, pas le choix”.

Cette ruée pour se faire dépister n'est pas près de s'arrêter. Le pass sanitaire devrait être étendu lundi prochain au bar, restaurant ou encore au TGV. Si les tests sont toujours gratuits, à partir de cet automne, ils deviendront payants. Sauf sur prescription médicale.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - Anne Sila remporte "The Voice All Stars"

"The Voice All Stars" : qui a le plus de chances de remporter la finale ?

EN DIRECT - Covid-19 : le seuil d'alerte de 50 cas pour 100.000 de nouveau franchi en France

Tir mortel d'Alec Baldwin sur un tournage : l'enquête s'oriente vers l'armurière et l'assistant réalisateur du film

"The Voice" : en larmes, Jenifer annonce qu'on ne la reverra "probablement" plus dans l'émission

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.