"Le variant indien n'est pas vraiment une nouvelle mutation", explique Gérald Kierzek

"Le variant indien n'est pas vraiment une nouvelle mutation", explique Gérald Kierzek

COVID-19 - L'Inde est confrontée à une deuxième vague bien plus violente que la première. Une flambée épidémique due à la mutation du virus. De quoi s'agit-il ? On fait le point avec le Dr Gérald Kierzek, consultant TF1-LCI.

Derrière la vague épidémique en Inde, on retrouve un variant indien particulièrement contagieux. "Il s'agit d'une mutation du virus. On connait déjà des mutations : il y a eu la sud-africaine, la britannique, la californienne. Mais dans le cas du variant indien, ce n'est pas vraiment une nouvelle mutation", explique le Dr Gérald Kierzek, médecin urgentiste à Hôtel-Dieu à Paris (APHP) et consultant TF1-LCI.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

A quel stade en est l'épidémie, département par département ?

"En fait, deux mutations concernent la couronne. Cette fameuse protéine S qui permet au virus de s'accrocher et de pénétrer à l'intérieur des cellules. Mais ce ne sont pas des nouvelles mutations en ce sens que ces deux mutations sont connues. C'est une espèce de mix entre la mutation sud-africaine et brésilienne, puis la mutation californienne. Elles ont des noms et des numéros avec des chiffres. Mais ce n'est pas comme si une variation ou une mutation apparaissait", détaille-t-il.

Les vaccins gardent une efficacité certaine contre ces mutations

"Mutation ne veut pas dire davantage de dangerosité", poursuit Gérald Kierzek. "On sait qu'il est probablement plus contagieux comme l'était le britannique. En revanche, le britannique dont on avait peur au début qu'il soit beaucoup plus dangereux, s'est avéré ne pas l'être. On ne sait pas actuellement si la dangerosité du virus indien est plus importante ou pas", souligne-t-il. Quant à la question des vaccins, "le fait que ces deux mutations soient connues est plutôt rassurant, parce qu'on sait que les vaccins gardent une efficacité certaine contre ces mutations".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Une voiture percute une terrasse de bar à Paris : un mort, six blessés 

Ce que l'on sait de la mort de Maxime Beltra, décédé à 22 ans après une injection du vaccin Pfizer-BioNTech

Quatrième vague : jeunes, non-vaccinés, femmes enceintes... Quel est le profil des patients hospitalisés ?

Le ministre Alain Griset est convoqué au tribunal pour omission de déclaration de patrimoine

EN DIRECT - JO de Tokyo : "Il n'y a aucun regret. Il y a cette médaille, c'est ce que je retiens", affirme Riner

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.