Covid-19 : les cliniques privés en renfort des hôpitaux publics

Covid-19 : les cliniques privés en renfort des hôpitaux publics

La collaboration entre les hôpitaux publics et les centres privés se passe mieux que durant la première vague. Ces derniers font tout pour soulager le personnel hospitalier.

Parmi les solutions envisagées pour désengorger les hôpitaux, il y a eu la collaboration avec les cliniques privées. Lors de la première vague, ces dernières se sont tenues prêtes. Si à cette époque, elles n'avaient pas réellement été sollicitées, c'est loin d'être le cas cette fois-ci. Dans le service de réanimation de la clinique d'Ambroise Paré, à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), le va-et-vient est incessant avec des équipes qui se relayent nuit et jour. L'établissement a même déprogrammé des opérations pour accueillir des patients Covid.

Toute l'info sur

Le WE

Pour répondre à la demande de l'Etat, la clinique a ouvert un autre secteur réanimation 100% Covid en début de semaine. Mais les douze lits supplémentaires seront occupés dès ce week-end et il sera impossible de faire plus, car il manque de bras. En effet, cette montée en puissance mobilise un personnel déjà fatigué, mais qui se démène pour soulager l'hôpital public. En Île-de-France, les cliniques sont sous tension. À l'échelle nationale, le secteur privé dispose de 2 000 lits de réanimation et affirme pouvoir augmenter ce chiffre. Pour le moment, le tableau de service ne devrait pas s'alléger dans les prochains jours. Bien au contraire, personne ne saura prédire quand aura lieu le pic de cette troisième vague.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Plus de 5.950 Français en réanimation, 324 décès en 24h

"Aujourd’hui, je me dis : plus jamais" : ces infirmières qui, après un an de Covid, ont rendu leur blouse

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Castex annonce la suspension de tous les vols entre le Brésil et la France "jusqu'à nouvel ordre"

Variant brésilien : comment éviter sa propagation en France ?

Lire et commenter