Covid-19 : les étudiants en médecine appelés en renfort pour réaliser des tests de dépistage

Covid-19 : les étudiants en médecine appelés en renfort pour réaliser des tests de dépistage

En attendant le vaccin anti-Covid, c'est le dépistage qui va permettre d'éviter une remontée brutale des contaminations. Cette stratégie nécessite toutefois de former du personnel pour les prélèvements.

Pour l'instant, ce sont les étudiants en médecine qui ont été appelés en renfort et ils en sont très contents. Pour Alexis Jousselin, 26 ans, c'est son tout premier jour de travail. Il a été sollicité par une pharmacie pour réaliser des tests antigéniques. Un bon plan pour cet étudiant en deuxième année, payé 24 euros de l'heure.

Toute l'info sur

LE WE 13h

Depuis quelques semaines, les pharmacies et les laboratoires s'arrachent ces étudiants en médecine pour épauler un personnel débordé. Le seul impératif pour ces jeunes, c'est d'avoir validé leur première année de médecine. Ils peuvent alors gagner jusqu'à 2 000 euros par mois pour un mi-temps.

Sur le site de missions ponctuelles StaffMe, la demande explose. Mais il faut noter que les offres d'emploi qui y sont diffusées seront bientôt ouvertes à tous. La Croix Rouge prépare d'ailleurs une formation diplômante pour devenir préleveur. En parallèle, Valérie Pécresse va investir quatre millions d'euros pour un dispositif jugé utile, même après le Covid.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

EN DIRECT - Loi "sécurité globale" : 500.000 participants à travers la France, selon les organisateurs

EN DIRECT - Covid-19 : 12.580 cas positifs supplémentaires en 24 heures en France

Voici l'attestation de déplacement dérogatoire nécessaire à partir de ce samedi 28 novembre

Nombre de convives, aération... quels conseils pour passer des bonnes fêtes de fin d'année ?

Lire et commenter