Marge des pharmaciens, sous-traitance... Les dessous du business des tests antigéniques

Marge des pharmaciens, sous-traitance... Les dessous du business des tests antigéniques

COVID-19 - Les tests antigéniques, remboursés par l'Assurance maladie, sont très rentables quand ils sont réalisés en masse. À tel point que c'est devenu un véritable business dans les grandes villes, avec parfois des dérives.

Ils sont rapides... et surtout gratuits. Les tests antigéniques, réalisés depuis novembre dans les pharmacies, sont tous intégralement remboursés par l'Assurance maladie : 34 euros par test, un tarif élevé pour inciter les officines à les réaliser. Et l'objectif est atteint puisque la moitié des 21.000 pharmacies françaises les proposent désormais. 

Il faut dire que cela devient un business sacrément rentable puisque sur les 34 euros payés par la Sécurité sociale, le test en lui-même ne coûte que 6 euros environ. À cela, il faut ajouter le matériel de protection pour le pharmacien et le temps passé à le réaliser, mais la marge reste confortable. Elle est de 40% selon l'enquête réalisée par le JT de 20H de TF1.

Toute l'info sur

Un nouveau déconfinement en 4 étapes clés

Déconfinement, vaccination... suivez les dernières actualités sur le Covid

Démarcher les clients

Tous les mois, ce sont 2,5 millions de tests antigéniques qui sont réalisés, ce qui entraîne une facture mensuelle pour la Sécu de 85 millions d'euros. Une manne financière qui aiguise bien des appétits. Car si la majorité des pharmaciens réalisent ces tests en interne, d'autres font appel à des sociétés externes qui fournissent la tente et un étudiant en deuxième année de médecine, rémunéré uniquement à l'acte. Pour être bien payé, l'étudiant a donc tout intérêt à démarcher les clients. "Si on fait toute une journée, on va en faire 30 ou 40, ça fait 200 euros la journée", explique l'un d'eux. 

Il n'est pas rémunéré par la pharmacie, mais par l'entreprise qui sert d'intermédiaire. Cette dernière n'hésite pas à faire signer un accord de confidentialité, comme les équipes de TF1 ont pu le constater dans le groupe WhatsApp qui sert de lien entre l'entreprise et des dizaines d'étudiants, et sur lequel l'objectif commercial est clairement affiché. On peut y lire par exemple : "Concours du meilleur testeur du mois, 1er prix : 300 euros".

En vidéo

Autotests : combien ça coûte et comment ça fonctionne ?

Un fonctionnement que certains étudiants dénoncent et qui ont rapidement jeté l'éponge. "J'ai fait des tests antigéniques pendant à peu près quatre semaines et j'ai arrêté parce qu'on a l'impression qu'on fait un business vu qu'il faut demander aux personnes si elles veulent venir se faire tester sans qu'elles en aient parfois besoin ou sans qu'elles aient de symptômes", déplore Lucile, étudiante en seconde année de médecine.

Cette dérive toucherait toutefois une minorité de pharmacies, essentiellement situées dans les grandes villes. Yorick Berger, secrétaire général du syndicat des pharmaciens de Paris, dont l'officine a été démarchée par ce type de prestataires commerciaux sans toutefois donner suite, témoigne : "On a été sollicités plusieurs fois par différentes sociétés qui vous disent : 'On vous installe un barnum devant la pharmacie et puis on vous rétrocède 5 à 10 euros par test réalisé'. C'est honteux. Quand les gens viennent dans la pharmacie, ils nous demandent si c'est gratuit. Je leur réponds que c'est pris en charge parce que c'est quand même la société, c'est tout le monde qui paye ça", déplore-t-il.

Lire aussi

Depuis l'arrivée des tests antigéniques en France en novembre, plus de 15 millions ont été réalisés. Facture totale pour l'Assurance maladie : 500 millions d'euros.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Même infraction, même sanction" : après la gifle d'Emmanuel Macron, les policiers montent au créneau

Variant Delta : "épée de Damoclès" au-dessus de l’embellie sanitaire en France

Covid-19 : les contaminations repartent à la hausse au Royaume-Uni, la faute au vaccin AstraZeneca ?

Euro : le calendrier détaillé des retransmissions TV de tous les matchs

Covid-19 : ce que l'on sait du cluster de variant Delta détecté à Strasbourg

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.