Covid-19 : plus de 18.000 cas en 24 heures, le point sur l'épidémie

Covid-19 : plus de 18.000 cas en 24 heures, le point sur l'épidémie

QUATRIÈME VAGUE - Invité du 13H de TF1 ce mercredi, Jean Castex a appelé les Français à réagir face à la quatrième vague. Les chiffres montrent effectivement une poussée fulgurante de l'épidémie. Voici le point sur la situation sanitaire.

Les chiffres sont mauvais, et le pays est bel et bien entré dans une quatrième vague, a confirmé Jean Castex ce mercredi midi sur TF1. "On est dans la quatrième vague. Ce fameux variant Delta est bien là, majoritaire, et sa différence avec ceux qui l’ont précédé, c’est qu’il est beaucoup plus contagieux", a-t-il déclaré, indiquant que le nombre de cas positifs avait augmenté de 140% en une semaine, et que 18.000 nouvelles contaminations avaient été comptabilisées ce mardi.

Une augmentation jamais vue depuis le début de la crise sanitaire. Le taux d'incidence national, c'est-à-dire le nombre de cas positifs pour 5000 habitants, est désormais de 84, soit au-dessus du seuil d'alerte de 50. Environ 48 départements ont désormais dépassé ce niveau.

Toute l'info sur

Variant Delta : la France face à une quatrième vague

Et l'épidémie circule tout particulièrement chez les jeunes, la population la moins vaccinée. C'est dans cette tranche d'âge que les taux d'incidence (nombre de cas pour 100.000 habitants) sont les plus élevés : 132 pour les 10-19 ans et 260 pour les 20-29 ans. Pour les plus de 50 ans, ce chiffre tombe sous le seuil d'alerte. Selon le Premier ministre, sur les 18.000 contaminations enregistrées mardi 20 juillet, "96% n'étaient pas vaccinés."

Lire aussi

Un pic de contamination qui confirme une tendance prégnante depuis mi-juillet. Sur sept jours, en moyenne plus de 8000 nouveaux cas positifs sont relevés quotidiennement, deux fois plus que la semaine dernière. Fin juin, la France était sous la barre des 2000 contaminations quotidiennes. Une accélération rapide liée au variant Delta très contagieux et désormais majoritaire sur le territoire.

Le taux de reproduction du virus est actuellement de 1,52 ce qui signifie qu'une personne malade en contamine plus d'une et demi. Un chiffre aussi élevé que lors du pic de novembre dernier. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Une voiture percute une terrasse de bar à Paris : un mort, six blessés 

Ce que l'on sait de la mort de Maxime Beltra, décédé à 22 ans après une injection du vaccin Pfizer-BioNTech

Quatrième vague : jeunes, non-vaccinés, femmes enceintes... Quel est le profil des patients hospitalisés ?

Le ministre Alain Griset est convoqué au tribunal pour omission de déclaration de patrimoine

EN DIRECT - JO de Tokyo : Teddy Riner se console avec une médaille de bronze

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.