Troisième dose pour les 50-64 ans : ce qu'il faut savoir

Troisième dose pour les 50-64 ans : ce qu'il faut savoir

RAPPEL VACCINAL - Les 50-64 ans peuvent désormais prendre rendez-vous pour décembre si cela fait plus de six mois qu'ils ont reçu leur deuxième dose de vaccin anti-Covid. On fait le point.

Les injections de troisième dose de vaccin anti-Covid ne démarreront pas avant le 1er décembre pour les personnes ayant entre 50 et 64 ans, mais celles-ci peuvent déjà anticiper. On fait le point sur la manière dont la campagne de rappel vaccinal se profile pour cette tranche d'âge.  

Quand prendre rendez-vous ? 

Les 50-64 ans peuvent dès maintenant prendre rendez-vous pour recevoir leur troisième dose si cela fait plus de six mois qu'ils ont reçu leur deuxième dose. Plus de 3 millions de Français seront dans ce cas en décembre. Pour eux, le rappel vaccinal n'est pour l'instant pas obligatoire pour conserver le pass sanitaire. 

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Où prendre rendez-vous ?

La troisième dose, Pfizer ou Moderna, peut être administrée chez un médecin, un pharmacien, auprès d'un infirmier, d'une sage-femme ou dans un centre de vaccination. Par exemple, dans une pharmacie de Clamart (Hauts-de-Seine), où l'équipe de TF1 s'est rendue, les réservations ont bondi après l'allocution du président Emmanuel Macron. Catherine Debelmas, la pharmacienne, explique dans le reportage en tête d'article que des clients ont appelé dès le lendemain. 

Qu'en est-il de la dose de rappel pour les moins de 50 ans ? 

Dans certains cas, les personnes âgées de moins de 50 ans peuvent déjà être concernés par la dose de rappel. Elle est obligatoire pour tous ceux qui n'ont reçu qu'un unique vaccin Janssen voulant conserver leur pass sanitaire. Elle est par ailleurs recommandée, quel que soit l'âge, pour les personnes atteintes de comorbidités ou immunodéprimées. Elle est enfin possible pour tous ceux qui ont eu le Covid et n'ont donc reçu qu'une seule dose.

Lire aussi

Si vous n'êtes pas concernés, vous pouvez toujours tenter votre chance en fin de journée par exemple. À Strasbourg par exemple, un centre de vaccination visité par les reporters de TF1 ne s'interdit pas d'élargir la cible car les doses ne manquent plus. "On a des cadres légaux qui nous sont donnés par le gouvernement mais on n'a plus cette restriction par rapport au vaccin. Si quelqu'un vient en consultation et qu'on a une dose disponible, on va bien sûr lui proposer", assure le Dr Alexandre Feltz, médecin généraliste adjoint à la santé à la mairie de Strasbourg. Cependant, il s'agit d'exceptions. Pour l'heure, l'intérêt d'une troisième dose pour toute la population n'a pas été démontré.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : un premier cas du variant Omicron détecté aux États-Unis

Présidentielle 2022 : les équipes d'Eric Zemmour partent à la chasse aux parrainages

Covid-19 : Doctolib saturé, comment réserver sa dose de rappel malgré tout ?

EN DIRECT - Présidentielle : "Eric Zemmour a créé sa campagne sur des propos chocs et il se plaint aujourd'hui"

Variant Omicron : le PDG de Moderna juge prématuré de se prononcer sur l'efficacité de la 3e dose

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.