Covid-19 : faut-il craindre un rebond de l'épidémie avec le retour en classe des enfants ?

Covid-19 : faut-il craindre un rebond de l'épidémie avec le retour en classe des enfants ?

L'ÉCOLE SOUS SURVEILLANCE - Près de 12,3 millions d'élèves ont retrouvé ce jeudi leurs camarades de classe. Les craintes d'une reprise de l'épidémie liée à cette rentrée sont-elles justifiées ? Le JT de TF1 fait le point.

"Comme l'année dernière, on va devoir vivre encore avec le virus, porter le masque, respecter les gestes barrières", a déclaré ce jeudi matinJean-Michel Blanquer dans une vidéo destinée aux élèves. Pour cette rentrée, le ministère a retenu le protocole sanitaire de "niveau 2" (sur 4), qui autorise les élèves à être accueillis en présentiel et leur impose le port du masque en intérieur, sauf en maternelle. Des mesures insuffisantes aux yeux de ceux qui craignent un rebond de l'épidémie en France avec le retour à l'école des millions d'enfants et adolescents. Ces craintes sont-elles justifiées ? La journaliste de TF1 Caroline Bayle se penche sur cette question dans la vidéo en tête de cet article.

Toute l'info sur

Variant Delta : la France face à une quatrième vague

"Clairement, il y a bien un risque" de reprise épidémique à la rentrée, note-t-elle, car le virus circule davantage chez les plus jeunes. Et encore plus en cette rentrée sous le sceau du variant Delta : chez les moins de 19 ans, le taux d’incidence est quatre fois plus élevé qu'à la même période l’an dernier. Et si environ 60% des adolescents français sont désormais vaccinés, les enfants de moins de douze ans, qui se retrouvent eux aussi face à ce variant Delta aussi contagieux que la rougeole, ne le sont pas. 

Des pays où la rentrée scolaire a déjà eu lieu peuvent nous donner une idée de ce qui nous attend en France. Caroline Baye prend l'exemple de l'Écosse, où la rentrée s'est déroulée il y a un mois : on lui attribue la multiplication par cinq des cas de contamination au Covid enregistrée depuis dans la population. Le même phénomène se produit en Allemagne. Et aux États-Unis, les cas chez les enfants ont quadruplé depuis qu’ils sont retournés à l’école. 

Lire aussi

Le risque pour les enfants est bien de provoquer un tel rebond de l’épidémie, car il y en a peu chez eux de faire des formes graves de la maladie. Mais la situation est telle que des médecins réclament des mesures plus strictes dans les écoles, notamment sur le dépistage. Le Conseil scientifique souhaiterait ainsi que l’on teste 50% des élèves deux fois par semaine. Mais ce n'est pas du tout ce qui est prévu.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : le Brésil annonce deux cas du variant Omicron, les premiers en Amérique latine

Covid-19 : plus de 10.000 patients hospitalisés, "la situation est en train de s'aggraver", annonce Olivier Véran

VIDÉO - Los Angeles : le fiasco de "The One", la maison la plus chère du monde

Pots entre collègues, cantine d'entreprise... Ce que préconise le gouvernement pour les repas au travail

Zemmour candidat : plusieurs médias et personnalités dénoncent l'utilisation d'images sans autorisation

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.