Covid-19 : y a-t-il un lien entre l'infertilité et l'inoculation de vaccin à ARN messager ?

Covid-19 : y a-t-il un lien entre l'infertilité et l'inoculation de vaccin à ARN messager ?

LES VÉRIFICATEURS - Le vaccin à ARN messager contre le coronavirus aurait un impact sur la fertilité. Nombreux parents d'adolescentes ont été perturbés ces derniers jours par cette rumeur sur les réseaux sociaux. Info ou infox. Ce vaccin peut-il avoir ce genre d'effet ?

Tout part de cette pétition adressée à l'Agence européenne du médicament le 1er décembre 2020. Les auteurs étaient deux médecins connus pour leurs déclarations anti-vaccin : le Dr Mike Yeadon, qui jusqu'en 2011, est l'un des responsables de Pfizer et le Dr Wolfgang Wodarg, qui, lui, est un épidémiologiste allemand. Ils y déclaraient que "Les anticorps produits par le vaccin Covid pourraient rendre les femmes infertiles en attaquant une protéine nécessaire à la formation d'un placenta". Une affirmation très largement partagée sur les réseaux sociaux, et qui a d'ailleurs fait le tour du monde.

Toute l'info sur

Le WE

Alors, pour savoir s'il y a une quelconque vérité, nous avons contacté Israël Nisand, professeur de gynécologie. Il a dit que "C'est tout simplement impossible. On ne connaît aucun produit qui puisse rendre stérile en une injection". Et Israël Nisand est loin d'être le seul médecin à être aussi affirmatif. À ce stade, il n'y a aucun lien établi entre le vaccin d'un côté et les cas d'infertilité de l'autre. Ensuite, c'est parce que les auteurs de cette pétition sont partis d'une supposition un peu hasardeuse.

Rappelons que le vaccin à ARN messager s'attaque au Covid en ciblant la protéine Spike. Puis, les experts sont aussi formels sur une chose. D'un côté, les deux médecins laissent penser que le vaccin pourrait s'attaquer par erreur à ces protéines liées à la fertilité. En fait, c'est un raccourci qui a été fait et n'a rien de scientifique. Si les deux protéines se ressemblent, elles ne sont pas identiques pour autant. Et le Pr Benoit Barbeau, virologue l'explique d'une manière très simple : " Notre système immunitaire ne va pas se laisser berner si facilement par quelques ressemblances". Les femmes vaccinées ne présentent pas plus de risque d'infertilité que les autres.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 19.600 nouveaux cas en 24h, forte hausse des hospitalisations

EN DIRECT - JO de Tokyo : la Vénézuélienne Yulimar Rojas fait tomber le record du monde du triple saut

Paris : la policière victime d'un grave accident de trottinette électrique est décédée

Groenland : l'équivalent de l'étendue de la Floride a fondu en un jour

"Toutes les tranches d'âge sont concernées" : les hospitalisations multipliées par dix en un mois en Occitanie

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.