Covid-19 : risque-t-on vraiment d'être contaminé en plein air ?

Covid-19 : risque-t-on vraiment d'être contaminé en plein air ?

VIRUS - Pour enrayer la propagation de l'épidémie, de plus en plus de villes imposent le port du masque en extérieur. Mais y a-t-il vraiment un risque de contamination en plein air ?

Face à la propagation toujours active du Covid-19 dans certaines régions, plusieurs villes ont décidé d’imposer le port du masque en extérieur. C’est notamment le cas dans la Somme, où depuis le 27 février dernier le port du masque est désormais obligatoire y compris sur les plages "particulièrement fréquentées par la population"

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Une mesure accueillie avec réticence par les habitants : "Ça ne devrait pas être obligatoire. Chacun a ses distances, on est à l'air libre, ce serait plus sympa sans masque."

Un risque de transmission réel

Ces derniers jours, la maire de Paris Anne Hidalgo a même proposé que les enseignants fassent cours dans les parcs et jardins de la Ville afin de limiter les contaminations. Mais que sait-on réellement du risque de contamination en plein air ? Selon le Pr Jean-Stéphane Dhersin, spécialiste en modélisation des épidémies, pour qu'une personne soit infectée, "elle a besoin d'avoir une personne infectieuse qui lui transmet le virus". "Si elle est toute seule, elle ne risque rien. En revanche, dès que vous êtes en extérieur et si vous croisez quelqu'un, vous avez un risque de transmission", ajoute-t-il.

Un constat partagé par le Dr. Benjamin Davido, infectiologue à Garches et interrogé par TF1 : "En extérieur, on va être face à face, on va émettre des postillons et on risque de se contaminer." Depuis février 2020, si plusieurs études indiquent que le risque de contamination est moindre en extérieur, aucune donnée réelle ne montre une chute sensible de la propagation, notamment lors de rassemblements, d'où la recommandation par précaution de porter le masque même à l'extérieur. Selon Mike Weed, auteur d’une étude sur le sujet en avril, "le risque de transmission est bien plus faible dehors que dedans car les virus libérés dans l'air peuvent rapidement se diluer dans l'atmosphère".

On a rarement vu des contaminations à l'extérieur à l'air libre- Dr Gérald Kierzek, consultant TF1-LCI

Quels gestes barrières observer dehors pour limiter les risques ? Questionné également sur TF1 sur la décision du maire de Chalon-sur-Saône d'autoriser une fête foraine malgré l'interdiction préfectorale, le Dr. Gérald Kierzek, médecin urgentiste à l'Hôtel-Dieu à Paris et consultant TF1-LCI, a estimé que cette réouverture pouvait être entendable à condition d'appliquer "le protocole sanitaire", de "porter le masque et se désinfecter les mains". Selon lui, "on  a rarement vu des contaminations à l'extérieur à l'air libre". 

Lire aussi

Pourtant, pas plus tard que le week-end dernier, plusieurs rassemblements sur les quais de Seine ont été interrompus par les forces de l’ordre, qui ont fait évacuer les lieux en fin de journée. Des mesures notamment prises en raison de la propagation du variant britannique en France, ce dernier étant plus contagieux que le virus originel.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

42 jours au lieu de 28 entre deux doses de Pfizer et de Moderna : sur quoi se base Olivier Véran ?

Éruption de la Soufrière à Saint-Vincent : des milliers d'évacuations dans la panique

Dîners clandestins : Brice Hortefeux plaide la bonne foi, Alain Duhamel se dit "piégé"

EN DIRECT - Le pic de la 3e vague atteint ? "Nous devons encore tenir", prévient Véran

Le vaccin Johnson & Johnson arrive ce lundi en France : ce qu'il faut savoir

Lire et commenter