Covid : appelés en renfort, ces soignants libéraux attendent d’être payés

Covid : appelés en renfort, ces soignants libéraux attendent d’être payés

Appelés en renfort contre le Covid, certains soignants libéraux n’ont toujours pas été payés. En Île-de-France, 200 centres sont concernés par ce retard de paiement. L’Agence régionale de santé assure que 100% des cas seront réglés avant la mi-juillet.

Pendant la crise sanitaire et en plus de leurs tournées quotidiennes, des milliers de soignants libéraux se sont mobilisés pour prêter main forte dans plusieurs centres Covid-19. Ils ont été recrutés par les agences régionales de santé et n’ont pas compté leurs heures. Selon leur contrat, ils devaient recevoir un défraiement de 270 euros pour une vacation de trois heures. Trois mois après, certains n’ont toujours pas été payés. "C’est devenu du bénévolat déguisé... On a l’impression d’avoir quand même été exploités", dénonce l’un d’entre eux. En Île-de-France, 200 centres sont concernés par ce retard de paiement. L’Agence régionale de santé admet "une lenteur administrative". Elle assure que 100% des cas seront réglés avant la mi-juillet.

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 20H du 19/06/2020 présenté par Anne-Claire Coudray sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 20H du 19 juin 2020 des reportages sur l’actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Toute l'info sur

LE WE 20H

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - "Demi-mesures" sanitaires : Gabriel Attal réplique aux critiques des élus parisiens

La ville de Paris propose un confinement de trois semaines "si la situation sanitaire s'aggrave"

CARTE - Covid-19 : la liste des 20 départements sous "surveillance renforcée", mesures possibles le 6 mars

"Je vous suggère de réfléchir à votre attitude" : le coup de gueule d'Alain Fischer contre un médecin refusant l'AstraZeneca

25 millions de Français partiellement reconfinés ? 20 départements en sursis jusqu'au 6 mars

Lire et commenter