Covid : pourquoi de telles disparités entre régions ? Explications du Dr Gérald Kierzek

Covid : pourquoi de telles disparités entre régions ? Explications du Dr Gérald Kierzek

ÉCLAIRAGE - Dr Gérald Kierzek, médecin urgentiste à l'hôpital Hôtel-Dieu (AP-HP) à Paris et consultant TF1-LCI, nous parle des disparités de la propagation du Covid-19 et de l'intervention des médecins généralistes dans la vaccination.

Le Covid-19 n'est pas présent partout sur le territoire de la même façon : on observe des disparités régionales dans sa propagation. Comment expliquer de telles disparités ? 

Selon le Dr Gérald Kierzek, médecin urgentiste à l'hôpital Hôtel-Dieu (AP-HP) à Paris et consultant TF1-LCI, elles font partie de l'évolution normale d'une épidémie. Explications.

Toute l'info sur

Covid-19 : la France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières informations sur l'épidémie

Pourquoi y a-t-il de telles disparités entre régions ? 

Lors de la première vague, le Grand Est et la région parisienne étaient touchés. Ailleurs, il ne se passait pas grand-chose. Ensuite, il y a eu la deuxième vague qui était plutôt une première vague pour les régions qui n'avaient pas été touchées. On voit bien qu’une épidémie, ça bouge. Les lieux de propagation sont particuliers, on la connait mieux cette épidémie. Il faut qu’il y ait des déclencheurs, des espaces clos. Peut-être le carnaval fait à domicile à Dunkerque. Ainsi, c'est normal d'avoir des disparités régionales. Ce qui est anormal, c’est une émotion nationale. Il y a un problème à Nice, on le gère à Nice.

Lire aussi

À partir de ce jeudi 25 février, les médecins généralistes vont pouvoir vacciner les personnes de 50 à 64 ans atteintes de comorbidité avec le vaccin AstraZeneca. Bascule-t-on dans une nouvelle phase de vaccination en France ?

C’est une vaccination plus conventionnelle. Elle va permettre aux généralistes volontaires d'intervenir avec dix doses. Les médecins du travail en entreprise sont aussi concernés. Le vaccin AstraZeneca n'est pas pour les 65-75 ans. Et il faut comprendre qu'il y a davantage d'efficacité avec le vaccin ARN messager sur cette tranche d'âge. Mais le vaccin AstraZeneca sera intéressant pour les moins de 65 ans.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : pourquoi le nombre de jeunes en réanimation continue d'augmenter ?

La mort d'Olivier Dassault complique un peu plus la succession à la tête de l'entreprise familiale

EN DIRECT - Vaccin Johnson & Johnson : la HAS espère donner un avis "à la fin de la semaine"

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

Assassinat de Samuel Paty : "J'ai menti", avoue l’adolescente à l’origine de la polémique

Lire et commenter