Dans les coulisses d'un centre de vaccination contre le Covid-19 en Seine-Saint-Denis

Dans les coulisses d'un centre de vaccination contre le Covid-19 en Seine-Saint-Denis

Pour répondre à l'augmentation de la cadence de la campagne vaccinale en France, des centres éphémères ont été ouverts ce week-end. C'est le cas notamment d'un centre de vaccination en Seine-Saint-Denis qui ne se désemplit pas. Mais, cela va-t-il durer ?

Pour répondre à l'augmentation de la cadence de la campagne vaccinale en France, des centres éphémères ont été ouverts ce week-end. C'est le cas notamment d'un centre de vaccination en Seine-Saint-Denis qui ne se désemplit pas. Mais, cela va-t-il durer ?

Toute l'info sur

Le WE

Ce vaccinodrome situé à Saint-Denis en Seine-Saint-Denis est l'un de ceux qui ont tourné en plein régime. Et il est d'ailleurs toujours ouvert. On y vaccine jusqu'au bout du week-end, y compris après le couvre-feu. En ce moment, il ne reste plus que trois doses de vaccin non injectées. Juste à côté, le personnel soignant a conservé tous les flacons vides qui ont été utilisés au cours du week-end.

Au box d'à côté, des pompiers, médecins, et infirmiers se relaient depuis le début du week-end pour faire en sorte que les 1 704 doses qui leur ont été affrétées soient bien toutes utilisées. Ce qui a été le cas ici en Seine-Saint-Denis, dans l'un des plus grands centres de vaccination d'Île-de-France. Douze box y ont été installés. Une expérience qui illustre ce coup d'accélérateur mis sur la vaccination partout en France.

Ce week-end, 335 000 personnes ont été vaccinées. C'est six fois plus que le week-end dernier où 54 000 personnes avaient reçu une injection. Tout l'enjeu est désormais de répéter cet effort, cette mobilisation week-end après week-end, même si tout dépend des livraisons de vaccin.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

AstraZeneca : "Un crève-cœur" pour ces médecins contraints de jeter des doses inutilisées

Affaire Mia : pourquoi l'alerte enlèvement a-t-elle été levée aussi rapidement ?

"60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Réouverture progressive : quelle pourrait être la situation épidémique mi-mai ?

Lire et commenter