Tests salivaires : ça donne quoi à l'école ?

Tests salivaires : ça donne quoi à l'école ?

REPORTAGE - Cette semaine, près de 1.000 écoliers de Charleville-Mézières, dans les Ardennes, ont passé un test salivaire de dépistage au Covid. Un dispositif qui sera élargi au plan national après les vacances d'hiver.

Neuf jours après l’approbation de la Haute autorité de santé française (HAS), les tests salivaires grand public sont de plus en plus utilisés pour dépister les cas de Covid-19. Si à partir de la rentrée des vacances d’hiver, ces tests seront réalisés dans les écoles, collèges et lycées français, ils ont déjà été pratiqués cette semaine à Charleville-Mézières, dans les Ardennes.

Ainsi, depuis le 15 février, près de 1.000 écoliers de la ville ont été les premiers en France à passer ce test salivaire. Une méthode qui rassure les élèves : "C’est mieux, surtout pour les enfants. Dans le nez, ça doit faire mal." Chez les CM2 de l’école des Haybions, ce test est pris très au sérieux : "C’est important pour savoir si on a le Covid ou pas." "Si j’ai le Covid, je peux le donner à toute ma famille", s’inquiète une petite fille interrogée par TF1.

Toute l'info sur

Le 13h

Des parents rassurés

Pour les plus petits en maternelle, la salive peut être récupérée directement dans la bouche, à condition de convaincre les parents de donner leur accord. L’objectif de cette démarche, tester un maximum d’enfants. "C’est une bonne initiative. On arrive à 68% d’élèves testés dans l’école et pour les familles, ça les rassure beaucoup de pouvoir faire tester les enfants avant les vacances", se félicite Laure Gandelin, directrice de l’école des Haybions.

"Je trouve ça bien en tant que maman, ça rassure. Même si on fait attention en tant que parents, quand on va à l’école le matin, on n’est pas sûrs que l’après-midi ils reviennent sans fièvre", estime un parent d’élève. Après avoir été récoltés, ces prélèvements salivaires sont ensuite analysés en laboratoire, avec le même degré de rapidité et de fiabilité que pour les tests PCR.

Lire aussi

Des résultats dans les 12h

"Le résultat de la salive, on l’a dans les 12h, comme la majorité de nos tests. Si le test est positif, on peut également faire les tests de criblage, afin de savoir s’il s’agit d’un variant anglais, sud-africain ou brésilien", indique Dr. David Rossignol, directeur du laboratoire de biologie médicale "Bio Ard’Aisne". Pour l’instant, tous les tests salivaires menés cette semaine dans les écoles de la ville se sont révélés négatifs.

Ces tests salivaires se poursuivront après les vacances d’hiver, comme l’explique Boris Davignon, maire de la ville : "A la rentrée des vacances, notre ambition est de passer sur les 29 écoles de Charleville-Mézières et de pouvoir le faire régulièrement toutes les deux-trois semaines afin de casser les chaînes de contamination." En cas de détection d’un cas positif en maternelle et de trois cas positifs en école élémentaire, le protocole national veut que la classe soit fermée.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid : les décès et les admissions en réanimation en hausse

Son enfance en Algérie, son grand amour partagé : Marthe Villalonga ouvre ses jardins secrets

EN DIRECT - Affaire des "écoutes" : cette condamnation ne "correspond pas à la vérité", tacle Me Temime, l'avocat de Thierry Herzog

Le coronavirus ne sera pas vaincu d'ici la fin de l'année, selon l'OMS

Assouplissement des mesures anti-Covid : pourquoi Emmanuel Macron fixe-t-il un horizon de "4 à 6 semaines" ?

Lire et commenter