VIDEO - Didier Raoult : "J'ai été menacé, j'ai porté plainte"

VIDEO - Didier Raoult : "J'ai été menacé, j'ai porté plainte"
Santé

ENQUÊTE PARLEMENTAIRE - Auditionné mercredi 24 juin à l'Assemblée nationale, le directeur de l'IHU Méditerranée a fait état de lourds conflits d'intérêts qui influencent la recherche dans le traitement du coronavirus.

"J'ai des mails, j'ai porté plainte, on sait qui c'est." Longuement questionné ce mercredi par la commission d'enquête de l'Assemblée nationale, le Pr Didier Raoult a ouvertement taclé le laboratoire pharmaceutique Gilead, dont il critique le poids sur la recherche. Un géant connu pour produire, lui, du remdesivir, un antiviral autorisé "en urgence" par les Etats-Unis à la fin du mois d'avril pour traiter le coronavirus.

Lire aussi

"Il y a quelqu'un qui m'a menacé à plusieurs reprises"

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

"Je vous recommande de faire une véritable enquête sur (ndlr : le laboratoire) Gilead", a lancé aux députés le professeur marseillais. Avant d'enfoncer le clou : "C'est une structure qui fonctionne avec très peu de produits, très peu de personnels, et qui a une influence considérable. L'essentiel de la stratégie est basée sur l'influence. Moi quand j'ai commencé à parler de la chloroquine, il y a quelqu'un qui m'a menacé, à plusieurs reprises. J'ai fini par porter plainte. Et j'ai découvert que c'était celui qui avait reçu le plus d'argent de Gilead depuis six ans."

"J'ai une expérience personnelle de fonctionnement qui ne me paraissent pas normale", a poursuivi l'infectiologue, qui a accusé ce laboratoire d'avoir une influence disproportionnée sur la recherche d'un traitement au coronavirus. "C'est bien au-delà ce qu'on a vu avec le Mediator. (...) J'étais surpris de voir le directeur de Gilead tutoyer" le responsable des essais au ministère de la Santé, a également relevé l'i.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent