Doses, acheminement... Quel est le coût réel du vaccin contre le Covid-19 ?

Le vaccin contre le Covid est gratuit en France. C'est la sécurité sociale qui paie. Quel sera le montant de la facture pour le pays ?

QUESTIONS - Le vaccin contre le Covid-19 est pris en charge par la Sécurité sociale en France. Mais il a un coût. Dose, acheminement, conditionnement... quel est le montant de la facture ?

Une production à la chaîne, des centaines de millions de doses, mais aucune facture publique. Ces dernières semaines, les annonces s’enchaînent à propos du vaccin contre le Covid-19, avec notamment le lancement de la campagne de vaccination en France le 27 décembre. Si l’arrivée de ce vaccin est une bonne nouvelle dans la lutte contre l’épidémie, elle a un certain coût.

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Un prix moyen de douze euros

Côté tarif, le prix moyen d’une dose de ce fameux vaccin avoisine les douze euros. L’écart peut cependant être important entre les différents laboratoires, pouvant aller de 20 euros l’unité concernant celui de Moderna, qui adopte une technologie jamais utilisée auparavant, à seulement deux euros concernant la dose de vaccin d’AstraZeneca s'appuyant pour sa part sur une technologie déjà éprouvée. 

Concernant le prix du vaccin de Pfizer et BioNTech, il avoisine les 19,50 dollars la dose, soit 16,10 euros. La vaccination nécessitant deux doses, le coût revient finalement à 39 dollars, environ 33 euros. Cependant, pour les Français, cette injection sera financièrement prise en charge par la Sécurité sociale, comme l'avait indiqué le Premier ministre Jean Castex début décembre : "Notre objectif est de garantir que la France disposera de suffisamment de vaccins. 200 millions de doses seront disponibles, ce qui permettrait de vacciner 100 millions de personnes. La vaccination sera gratuite pour tous."

La Commission européenne a mis les bouchées doubles

Pour avoir plus de poids dans la course au vaccin, la Commission européenne a décidé de négocier un contrat, dont les termes restent secrets, pour l’équivalent de 400 millions d’habitants en Europe. Elle a également participé au financement de la future fabrication des vaccins, à hauteur de 2,15 milliards d’euros. Une stratégie qui pourrait être vue comme un doublon, en plus de l’achat des doses, mais qui est selon la Commission européenne un coup de pouce logistique pour obtenir les vaccins plus rapidement.

"On ne paye pas deux fois, il s’agit de deux paiements tout à fait différents. Le but est d’assurer qu’on trouve un vaccin sûr et efficace, qui puisse être produit en grande quantité et rapidement pour nos citoyens européens", explique Stefan De Keersmaecker, porte-parole de la commission européenne, joint par visioconférence par TF1.

Quel coût total pour la France ?

Pour la France, si le prix des doses est donc variable selon les laboratoires, il faut y ajouter tous les frais d’acheminement. En effet, les autorités vont devoir payer les avions et camions transportant les doses, ainsi que les réfrigérateurs spéciaux pouvant les conserver à une température de -80°C. Au total, le gouvernement a précommandé 200 millions de doses et projette qu’un Français sur deux se fera vacciner.

Lire aussi

Pour Frédéric Bizard, économiste spécialiste des questions de santé et président de l’institut Santé, dédié à la refondation du système de Santé, le plan de vaccination en France pourrait coûter au total près de trois milliards d’euros. Un montant important mais à mettre en perspective avec les pertes dues au confinement : "Le coût du confinement en mars a été de l’ordre de 3 milliards d’euros par jour de perte de production. Donc, ce coût de trois milliards de la vaccination est vraiment à relativiser par rapport à ce que la pandémie coûte, à la fois sur le plan sanitaire et sur le plan de l’affaiblissement économique."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 5.900 malades en réa, 385 décès en 24h

CARTE - Covid-19 : quelle est la situation épidémique dans votre département ?

Pourra-t-on se déplacer normalement cet été ?

Une personne tuée et une blessée devant un hôpital du 16e arrondissement de Paris, le tireur en fuite

EXCLUSIF - Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, sort du silence ce soir sur TF1

Lire et commenter