Accélération de la campagne de vaccination : "Ce sont les personnes à risques qu'il faut cibler", souligne Gérald Kierzek

Accélération de la campagne de vaccination : "Ce sont les personnes à risques qu'il faut cibler", souligne Gérald Kierzek

EXPLICATIONS - La vaccination est ouverte aux plus de 50 ans ce lundi 10 mai et les personnes majeures pourront recevoir une dose dès mercredi, lorsqu'un créneau est encore disponible dans les 24 heures. Cette stratégie est-elle la bonne ? Le point avec le Dr Gérald Kierzek.

"Nous touchons au but" : le Premier ministre Jean Castex a précisé lundi 10 mai les contours d'un retour progressif à la normale, sur fond d'accélération de la campagne de vaccination contre le Covid-19, désormais ouverte aux plus de 50 ans. Ainsi, les centres de vaccination sont désormais ouverts à tous les plus de 50 ans qui ont trouvé un rendez-vous, sans condition de santé.  Mercredi 12 mai, s'ajouteront les adultes de tout âge qui auront déniché un créneau disponible la veille pour le lendemain. Une bonne stratégie ? Selon Gérald Kierzek, il faut "vacciner vite, oui, mais l'idée, c'est d'aller plutôt chez les gens à risque."

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Soit "les plus de 65 ans, les plus de 50 ans avec des comorbidités et les personnes qui sont obèses", précise-t-il. En d'autres termes, "si on veut vacciner et toucher avec un maximum d'efficacité, ce sont ces personnes-là qu'il faut cibler", estime-t-il. Avec plus de 18 millions de premières doses injectées, le gouvernement espère tenir son objectif de 20 millions de premières injections mi-mai, soit "au sortir du week-end de l’Ascension", même si les "hésitations" autour du vaccin AstraZeneca "nous ont fait baisser de rythme", a souligné le Premier ministre. 

La question du vaccin, en suspens

La vraie question est de savoir avec quels vaccins ? Vacciner plus, mais avec ou sans AstraZeneca ? Interrogé sur la possibilité d'élargir le vaccin du laboratoire anglo-suédois aux moins de 55 ans, le ministre de la Santé Olivier Véran a semblé enterrer l'hypothèse en répondant "probablement non à l'heure actuelle". La Haute autorité de santé (HAS) se prononcera sur le sujet en "milieu de semaine", a-t-elle indiqué. Elle avait décidé mi-mars de restreindre l'utilisation de ce vaccin aux plus de 55 ans seulement à cause de rares cas de thromboses atypiques. Olivier Véran avait saisi l'instance fin avril sur une éventuelle autorisation pour tous les volontaires, quel que soit leur âge, s'ils signaient une décharge.

Lire aussi

L'ARN messager ou l'AstraZeneca sont des vaccins qui "suscitent encore la méfiance", poursuit le consultant santé de TF1. "Il faut essayer de convaincre les gens, les plus fragiles et en particulier selon les recommandations de la Haute autorité de santé. Les plus de 55 ans peuvent se faire vacciner avec de l'AstraZeneca dans les centres de vaccination. Il y a les médecins traitants, il y a les pharmaciens aussi, c'est ça le moyen d'aller toucher, de cibler les plus fragiles", ajoute-t-il.

Découvrez le podcast de l'émission Brunet Direct consacré à l'élargissement de la vaccination contre le Covid-19

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d’écoute préférée : 

Sur APPLE PODCAST

Sur DEEZER 

Sur SPOTIFY 

Du lundi au vendredi, de 10H00 à 12H00, le présentateur prendra le temps d’analyser et de mettre en perspective les grands sujets d’actualité. Grande nouveauté de la rentrée, les téléspectateurs pourront intervenir en direct, interagir avec les invités en plateau pour livrer leurs points de vue et leur vécu.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Euro : Emmanuel Macron et Angela Merkel mettent en garde contre le variant Delta

EN DIRECT - Affaire Jubillar : l'avocat de Cédric Jubillar met en garde contre "une erreur judiciaire"

La machine à laver, le véhicule mal garé, le podomètre : ces éléments qui ont fait basculer l'affaire Jubillar

VIDÉO - "Ça va la claque que tu t'es prise ?" : Emmanuel Macron interpellé par un écolier

L'avocat de Cédric Jubillar dénonce une mise en examen "juridiquement incohérente"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.