Dr Gérald Kierzek : "Mutation ne veut pas forcément dire aggravation"

Dr Kierzek : "Mutation du coronavirus ne veut pas dire aggravation"

FOCUS - Dr Gérald Kierzek, médecin urgentiste à l'Hôtel-Dieu à Paris et consultant TF1-LCI, revient sur la mutation du coronavirus et l'efficacité des vaccins sur les variants.

Selon le docteur Gérald Kierzek, la mutation fait partie de l'évolution naturelle d'un virus. Un virus, et le coronavirus en particulier, mute une à deux fois par mois. Cependant, mutation ne veut pas forcément dire aggravation. La plupart des mutations vont tuer le virus et empêcher son cycle de reproduction. À l'inverse, quelques autres vont permettre d'optimiser la réplication virale.

Toute l'info sur

Covid-19 : la France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières informations sur l'épidémie

Le docteur Gérald Kierzek explique également que le Covid-19 a pénétré au début dans une population qui n'avait jamais eu de contact avec les coronavirus. Puis, il y a eu des résistances dues aux sélections naturelles et à la pression de la vaccination. Ces résistances contribuent à sélectionner certaines mutations. Et pour être fixé sur leur gravité et leur contagiosité, il faut voir leur comportement en vie réelle et pas uniquement dans les éprouvettes ou de manière statistique.

Au sujet des variants du Covid-19, Gérald Kierzek, nous explique aussi que les vaccins, et les anticorps qu'ils produisent, semblent être efficaces contre le variant britannique. Mais il y a un peu moins de certitude sur le variant sud-africain. Par ailleurs, il y a quand même deux lueurs d'espoir : d'une part, le vaccin pourra facilement être adapté et, d'autre part, l'immunité ne repose pas uniquement sur les anticorps car c'est aussi un système complexe.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Épidémie "préoccupante", restrictions locales : le gouvernement change de ton

EN DIRECT - Covid-19 : près de 32.000 nouveaux cas mercredi, du jamais vu depuis novembre

Covid-19 : quels sont les départements où la situation est "très préoccupante" ?

Les patients hospitalisés pour Covid de plus en plus jeunes : comment l'expliquer ?

CARTE - Covid-19 : où en est l'épidémie dans votre département ?

Lire et commenter