Efficacité du vaccin : le rappel peut-il attendre ?

Efficacité du vaccin : le rappel peut-il attendre ?

La pénurie des doses risque de poser problème dans les semaines qui viennent. Le gouvernement a aussi déjà évoqué le retard de la seconde injection nécessaire à une protection optimale. Alors, certains posent la question de l'efficacité du vaccin.

Faire vite et faire bien. À l'heure de la campagne vaccinale, il s'agit de définir la meilleure des stratégies. Les laboratoires ont livré leur recommandation : les vaccins nécessitent une double injection à 21 ou 28 jours d'intervalle pour ceux dont nous disposons aujourd'hui. Mais l'Hexagone, pressé par la propagation du virus, pense pouvoir modifier ce délai après la première injection en retardant le rappel. L'Agence Nationale de sécurité du Médicament a donc donné son aval pour passer de 21 à 42 jours entre les deux injections. Et on se pose immédiatement la question : le vaccin perd-il alors en efficacité ?

Toute l'info sur

Le WE

Les laboratoires Pfizer et BioNTech estiment ne pas pouvoir se prononcer sur ces nouveaux calendriers. Un avis derrière lequel les Américains veulent se ranger, quand les Britanniques, le Français et les Danois font un autre raisonnement. Il demeure toutefois une inconnue, l'évolution de la protection après la première injection. Elle s'établit à 53% autour des trois semaines. Diminue-t-elle rapidement ou lentement ? Faut-il aussi redouter que les vaccins se montrent moins efficace face aux virus mutants qui se distinguent pour être plus contagieux ?

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de deux millions de morts dans le monde depuis le début de la pandémie

Covid-19 : Frédéric Mitterrand hospitalisé en urgence à Paris

Impôts : faites-vous partie des bénéficiaires de l'acompte versé ce vendredi ?

Vaccination : c'est parti pour la prise de rendez-vous en ligne sur le site Sante.fr

Les alertes neige sont levées, un département en vigilance crues

Lire et commenter