Épidémie de Covid-19 : "On devrait pouvoir retourner à une vie normale après l’été"

Épidémie de Covid-19 : "On devrait pouvoir retourner à une vie normale après l’été"

ESPOIR - Après des mois d’efforts collectifs pour ralentir l’épidémie, l'heure est-elle enfin à l’optimisme ? Plusieurs indicateurs sont au vert.

La baisse est continue. Ce jeudi soir, 23.650 patients étaient hospitalisés pour Covid. Un chiffre en constante diminution depuis dix jours et qui correspond au niveau du début du mois de novembre dernier. Une baisse observée également en réanimation :  moins de 4 500 patients sont actuellement en soins critiques.

Toute l'info sur

Un nouveau déconfinement en 4 étapes clés

Déconfinement, vaccination... suivez les dernières actualités sur le Covid

Pour Karine Lacombe, infectiologue et cheffe de service hospitalier des maladies infectieuses à l’hôpital Saint-Antoine à Paris, "on a une dynamique très encourageante qui s’est mise en place. Il faut être optimiste. Si on continue d’appliquer les gestes barrières et de se vacciner, on devrait pouvoir retourner après l’été à une vie normale, et passer un été correct”.

Lire aussi

D’autant que le nombre de contaminations quotidiennes diminue, lui aussi, depuis un mois. Ce jeudi, il y a eu 19.461 cas détectés contre 26.000 il y a une semaine. Mais il faut rester prudent selon Catherine Hill, épidémiologiste à l’institut Gustave Roussy : “Les niveaux de circulation du virus sont beaucoup plus élevés qu’à la fin du premier confinement, en mai 2020. Et si on lève le pied du fin, le virus se remet à circuler”. Un appel à la vigilance pour ne pas saper les efforts consentis ces derniers mois par les Français dans la lutte contre l’épidémie.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Alerte aux orages : fin de l'alerte dans les 9 derniers départements concernés

EN DIRECT - Retrait de Félizia en Paca : Muselier salue la "décision républicaine" de l'écologiste

Régionales : Marine Le Pen dénonce un "désastre civique" et appelle ses électeurs à "déconfiner leurs idées"

EN DIRECT - JO de Tokyo : 10.000 spectateurs maximum autorisés sur les sites de compétition

Cris de singe, chants et banderole homophobes : la face sombre de la Puskas Arena

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.