Epidémie : la seconde vague plus grave que la première ?

Epidémie : la seconde vague plus grave que la première ?

Hier lors du point hebdomadaire sur l'épidémie, Jean Castex a été clair. "La situation est grave" a affirmé le Premier ministre. Mais il est parfois compliqué de mesurer l'ampleur de la situation.

"La situation sanitaire de notre pays a continué de se dégrader, la situation est grave" a affirmé le Premier ministre jeudi. De nombreux indicateurs inquiètent le gouvernement, à commencer par le nombre de décès. Plus de 34 000 personnes sont mortes du Covid dans notre pays et ce chiffre ne cesse d'augmenter depuis la rentrée. Alors, sommes-nous dans la même situation que lors de la première vague ?

Au printemps, seules trois régions étaient touchées par le virus : l'Île-de-France, le Grand Est et les Hauts-de-France. Actuellement, tout le territoire est concerné. D'ailleurs, le ministre de la Santé, Olivier Véran l'a signalé lors du point de presse : "Le nombre de formes graves, le nombre d'admissions en réanimation va forcément augmenter dans les semaines qui vont venir". L'épidémie se propage plus vite. Face au nombre de cas quotidien, les brigades sanitaires de l'Assurance maladie n'arrivent plus à remonter les chaînes de contamination. Santé Publique France admet que le nombre de clusters est actuellement largement sous-évalué et selon l'Institut Pasteur, cela ne devrait pas s'arranger.

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 20H du 23/10/2020 présenté par Anne-Claire Coudray sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 20H du 23 octobre 2020 des reportages sur l’actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Toute l'info sur

LE WE 20H

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Le médecin de Maradona inculpé pour homicide involontaire, comment en sommes-nous arrivés là ?

Isolement des patients Covid : "Il faut arrêter de contraindre les libertés", estime le Pr Juvin

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

VIDÉO - "Ça va... plus ou moins" : miraculé, Romain Grosjean donne de ses nouvelles

Producteur tabassé : le policier soupçonné d'avoir lancé la grenade lacrymogène placé sous contrôle judiciaire

Lire et commenter