Essais cliniques controversés contre la tuberculose : des cobayes à l'IHU de Marseille ?

Essais cliniques controversés contre la tuberculose : des cobayes à l'IHU de Marseille ?

Nos confrères de Mediapart affirment que l'équipe du professeur Didier Raoult à l'IHU de Marseille a mené des essais cliniques controversés sur des patients atteints de tuberculose. Certains auraient même développé des complications graves.

Selon Mediapart, tout aurait commencé en 2017 à l'IHU de Marseille, l'institut de recherche du professeur Didier Raoult. Des patients atteints de tuberculose en testaient quatre cocktails de médicaments dont l'efficacité n'a jamais été évaluée. Ce sont des patients d'origine étrangère vivant dans la précarité. "Deux des antibiotiques posent problème parce que pour la tuberculose, leur efficacité n'est pas prouvée. Ils ont aussi une certaine toxicité que les équipes de l'IHU ont d'ailleurs du mal à encadrer. Pour preuve, il y a eu des complications rénales assez lourdes pour plusieurs patients", affirme Pascale Pascariello, journaliste de Mediapart au service Enquêtes.

Toute l'info sur

Le WE

Parmi ces victimes, un jeune homme de 17 ans. S'agit-il d'un essai clinique sauvage ? Les médecins sont libres de prescrire des médicaments. Mais dans le cadre d'une étude sur plusieurs patients, l'équipe de Didier Raoult devait obtenir l'accord de l'Agence du médicament. Or, l'ANSM nous confirme n'avoir jamais donné son feu vert, jugeant le traitement non pertinent comme l'affirme Éric Caumes, infectiologue à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière (AP-HP) au micro de TF1.

En vidéo

VIDÉO LCI PLAY - Essais cliniques sauvages, le professeur Raoult dans la tourmente

Face aux risques que pourrait avoir ce genre de traitement, plusieurs médecins marseillais avaient alerté dès l'automne 2019 les instances responsables des bonnes pratiques. Le Pr Pierre Tattevin, infectiologue, a même tenté d'interroger ses confrères de l'IHU. Combien de patients ont pris ce traitement ? Ont-ils été prévenus des risques ? Contactée, l'équipe de Didier Raoult n'a pas souhaité répondre. Les hôpitaux de Marseille ont lancé une enquête. Et l'Agence du médicament, déjà saisie d'autres irrégularités de l'IHU, menace d'engager des poursuites.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 61.000 nouveaux cas en 24 heures, "record" de cette 5e vague

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : une troisième personne décédée

Covid-19 : passeport vaccinal, télétravail... Le Royaume-Uni serre la vis

Faut-il se refaire intégralement vacciner si on est en retard pour sa 3e dose ? Le 20H vous répond

Covid-19 : peut-on recevoir une dose de Moderna après une vaccination Pfizer (et inversement) ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.