Fin du couvre-feu à partir du 20 juin : "On est clairement sur une décrue de l'épidémie", assure Gérald Kierzek

Fin du couvre-feu à partir du 20 juin : "On est clairement sur une décrue de l'épidémie", assure Gérald Kierzek

EXPLICATIONS - Le gouvernement a décidé mercredi 16 juin la levée du couvre-feu dès dimanche et la fin du port obligatoire du masque en extérieur. L'Etat a-t-il pris une mesure précipitée ? Le Dr Gérald Kierzek nous éclaire.

La mesure devait être abandonnée le 30 juin. De nombreuses voix se sont élevées, à gauche et à droite mais aussi dans la société civile, pour demander la fin du couvre-feu à 23 heures. Il ne sera plus en vigueur à partir du 20 juin. L'Etat a-t-il cédé à une forme de pression en prenant une mesure précipitée ou s'agit-il du bon moment ? "Cela faisait déjà quelques semaines que la situation sanitaire s'améliore en France", assure le Dr Gérald Kierzek, médecin urgentiste à l'hôpital Hôtel-Dieu (AP-HP) et consultant TF1-LCI. 

Toute l'info sur

La France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières informations sur l'épidémie et le déconfinement

Selon lui, trois arguments ont pesé dans la balance. Le premier : tous les indicateurs sanitaires sont au vert. "On voit très clairement qu'on est sur une décrue de l'épidémie. Il n'y a pas un département qui a plus de contaminations que d'autres. On n'est pas au-dessus des seuils d'alerte. Les chiffres hospitaliers sont également bons", confirme le Dr Gérald Kierzek.

"Il ne va pas se passer grand-chose cet été sur le front de l'épidémie"

Par ailleurs, autre argument, "les gens commencent à en avoir marre du port de masque obligatoire" : "Il fait très chaud dehors. Et le couvre-feu était également difficile à faire respecter. On a vu récemment les événements sportifs. Et le mois de juin est un mois plutôt festif. Cela a pesé en faveur du relâchement de ces gestes barrières", commente Gérald Kierzek.

Lire aussi

Enfin, troisième argument, "il ne va pas se passer grand-chose cet été sur le front de l'épidémie" : "On voit très clairement depuis l'année 2020 qu'on est sur une épidémie quasi saisonnière. C'est-à-dire qu'on a un système de vague et puis une décrue notamment quand les températures remontent et quand la vie se fait à l'extérieur. Donc, globalement, le masque à l'extérieur n'a plus beaucoup de sens, comme le couvre-feu", poursuit Gérald Kierzek. Il rappelle toutefois qu'on doit toujours garder les gestes barrières essentiels : masque à l'intérieur, se laver régulièrement les mains, aération lorsqu'on est dans un lieu clos...

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 25.000 nouveaux cas en 24h, 22 décès enregistrés

Catalogne, Pays-Bas, Royaume-Uni... Comment expliquer la baisse de l'épidémie chez nos voisins ?

Variant Delta : avec deux doses, les vaccins Pfizer et AstraZeneca presque aussi efficaces que contre l’Alpha

Variant Delta : où se contamine-t-on le plus ?

"Nous sommes passés de Socrate à Francis Lalanne" : le discours cinglant d'un sénateur contre les anti-vaccins

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.